Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Véhicule autonome : Nvidia annonce des projets avec Volvo Cars, Veoneer et Continental à horizon 2021

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Nvidia continue son développement sur le marché de l'automobile. L'entreprise vient d'annoncer un partenariat avec Volvo Cars pour la mise en production de véhicules équipés de ses systèmes de conduite autonome Drive AGX au début des années 2020. Avec le bémol qu'ils ne seront dotés que de capacités de niveau 2+, proches des ADAS actuels. Deux autres collaborations, avec Veoneer et Continental, ont également été dévoilées, avec un objectif de production dès 2021.

Véhicule autonome : Nvidia annonce des projets avec Volvo Cars, Veoneer et Continental à horizon 2021
La Volvo S60 R-Design incorporera les technologies Nvidia. © Nvidia

Nvidia tient sa conférence GTC Europe 2018 à Munich les 10 et 11 octobre. Jensen Huang, fondateur et CEO de l'entreprise, a profité de sa keynote d'ouverture pour donner des nouvelles de ses partenariats en matière de véhicule autonome. A commencer par l'annonce que Volvo Cars va adopter la plateforme Nvidia Drive AGX (basée sur le SoC Xavier) pour sa prochaine génération de véhicules, dont la mise en production commencera "au début des années 2020".

 

Volvo Cars adopte Nvidia... pour faire du niveau 2+

Pas question cependant de "vraie" conduite autonome, il s'agit ici d'un niveau d'autonomie 2+, c'est-à-dire d'un système d'aide à la conduite (ADAS) équivalent à ce qui existe aujourd'hui sur le marché (assistant de changement de voie, freinage d'urgence...) mais "plus performant". Nvidia explique que les systèmes actuels manquent de puissance de calcul et qu'utiliser ses puces augmentera leur fiabilité.

 

Volvo travaillera avec Nvidia pour équiper ses véhicules de caméras permettant une vision à 360°. Un système de surveillance du conducteur (pour lutter contre l'endormissement ou l'inattention) sera également rendu possible par l'ajout de caméras dans le cockpit.

 

Une autre collaboration a été annoncée avec Veoneer, également en vue d’une entrée en production de véhicules d’ici 2021, mais sans plus de précisions. On se rappellera que Volvo Cars et Veoneer (alors appelé Autoliv) avaient déjà annoncé leur intention d’utiliser les technologies Nvidia l’année dernière pour mettre au point un véhicule autonome de niveau 4. Ils avaient pour l’occasion créer une coentreprise : Zenuity.

 

Enrichir les modèles de conduite par la collecte de données à grande échelle

Il semblerait que les partenaires aient choisi d’intégrer le matériel aux véhicules avec des fonctionnalités simples dans un premier temps. L'idée est que les données capturées par les véhicules équipés de ces systèmes pourront être utilisées pour développer et parfaire des fonctions de haut niveau (via des simulations en data center et un "shadow mode" dans les véhicules), qui pourront être implémentées par des mises à jour logicielles. C'est la même stratégie qu'avait adopté Tesla lors de son implémentation de la technologie Nvidia en 2016.

 

Le troisième partenariat annoncé, totalement nouveau cette fois, est avec Continental. Là encore il concerne la plateforme Nvidia Drive AGX (pour un niveau d'autonomie de L2+ à L4) et vise une mise en production dès 2021. Sans plus de précisions.

 

Standardiser les tests et la validation des systèmes autonome par la simulation

Enfin, du côté des essais et de la validation, Nvidia s’est associé à TÜV SÜD et AVL pour mettre en place des simulations permettant de standardiser les tests des systèmes de conduite autonome. L’idée est de remplacer les essais actuellement effectués sur route par des simulations utilisant le système Nvidia Drive Constellation, annoncé en mars 2018. Par ailleurs, l’entreprise a annoncé Nvidia Drive Hyperion, un design de référence pour les capteurs automobiles dérivé de celui qu’elle utilise pour ses propres véhicules de test BB8. Dernière prouesse en date de BB8 : une conduite sans intervention humaine sur un parcours de 80 km dans la région de la baie de San Francisco.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale