Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Véhicule autonome] Uber prudent sur la reprise de ses tests

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Uber pourrait prochainement reprendre ses essais de véhicules autonomes. Mais avec une stratégie prudente. Les tests auraient lieu avec seulement quelques véhicules sur une boucle d'1,5 kilomètre que l'entreprise de VTC connaît parfaitement, puisque ce trajet est situé entre deux de ses bureaux à Pittsburgh.

[Véhicule autonome] Uber prudent sur la reprise de ses tests
[Véhicule autonome] Uber prudent sur la reprise de ses tests © Uber

Uber pourrait reprendre très prochainement les essais de véhicules autonomes. Mais l’entreprise de VTC a opté pour une approche très prudente, comme le relate le New York Times mercredi 5 décembre 2018.

 

Une reprise des tests très progressive

Huit mois après qu’une piétonne a été percutée par un véhicule autonome Uber, accident ayant entraîné son décès, l’entreprise de VTC reste très discrète sur son programme. Uber ayant simplement annoncé, via un porte-parole, vouloir reprendre les tests avec une poignée de véhicules autonomes. Ces derniers rouleront sur une boucle d’1,5 kilomètre entre deux de ses bureaux situés à Pittsburgh. Les véhicules autonomes ne pourront pas rouler de nuit ni lorsque les conditions climatiques seront trop mauvaises et atteindront une vitesse maximale de 40 km/h.

 

Les essais devraient reprendre d’ici quelques semaines, selon le New York Times. Une bonne chose pour Uber qui a vu Toyota investir 500 millions d’euros fin août 2018 afin qu’ils développent conjointement un service de taxis autonomes à la demande.

 

Des problèmes de sécurité ?

Depuis l’accident mortel, Uber assure avoir amélioré la formation de ses opérateurs et son système de conduite. Toutefois, le New York Times affirme que les inquiétudes quant à la sécurité persistent au sein même des équipes Uber. Les voitures autonomes réagiraient plus lentement que les conducteurs et rencontreraient des problèmes dans la réussite des tests devant leur permettre de rouler à nouveau sur routes ouvertes, détaille le journal américain qui a eu accès à des dizaines de documents et d’e-mails internes.

 

En attendant, son concurrent Waymo continue sa route. La filiale d’Alphabet a mis en service Waymo One, sa plate-forme de robot-taxi à la demande. Si seules quelques personnes peuvent accéder à ce service, Waymo devrait progressivement l’ouvrir et retirer les opérateurs des véhicules. Si les problèmes de sécurité étaient avérés dans le programme d'Uber, l'entreprise de VTC aurait beaucoup de mal à rattraper son retard.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale