Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Véhicules autonomes : le gouvernement précise sa feuille de route

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Lors de la présentation de sa "nouvelle ambition pour l’industrie française", le Premier ministre Edouard Philippe a érigé le développement du véhicule autonome comme une priorité et précisé son calendrier.

Véhicules autonomes : le gouvernement précise sa feuille de route
Véhicules autonomes : le gouvernement précise sa feuille de route © Gouvernement.fr - capture vidéo

Edouard Philippe a présenté sa stratégie pour l’industrie le 20 novembre 2017 lors d’une visite d’un site de R&D de Valeo à Bobigny. Il a beaucoup été question de véhicule autonome. Le gouvernement érige ce sujet technologique comme une priorité et veut se donner les moyens de réussir. "Les progrès sont rapides sur le plan technologique et la mise sur le marché de véhicules totalement nouveaux est envisageable dans les quelques années qui viennent", a rappelé le Premier ministre. "Mais cela requiert une transformation profonde du cadre réglementaire, un aménagement des villes et des territoires, une offre industrielle performante, une adaptation des compétences qu’il va nous falloir accélérer".

 

Edouard Philippe a nommé Anne-Marie Idrac, ancienne secrétaire d’Etat aux transports et patronne de la RATP, pour coordonner l’action gouvernementale dans ce domaine. Elle va notamment travailler à une feuille de route industrielle, en lien avec le comité stratégique de la filière automobile. Une première version sera présentée en mai 2018.

 

tests à "grande échelle" dès 2018

L’ancienne ministre ne va pas partir de zéro, car un plan "véhicule autonome" avait déjà été lancé en 2014. Il avait permis le lancement d’expérimentations à petite échelle (une quarantaine dans le pays). Il s’agira donc de "mettre à jour" ces premiers travaux et tenir compte des résultats des expérimentations. Le gouvernement veut passer à des tests "à grande échelle" dès 2018 pour être prêt lorsque la technologie de conduite autonome sera industrialisée, aux alentours de 2020. Des technologies en lien avec le véhicule individuel, les transports collectifs, le fret et la logistique seront testées.

 

Rappelons que parallèlement à cette démarche industrielle, le gouvernement a lancé cet autonome une consultation sur la "stratégie nationale en matière de véhicule automatisé", et des "Assises nationales de la mobilité" où il est question de véhicule autonome. Toutes ces initiatives devraient converger début 2018.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Harm Smit

22/11/2017 12h32 - Harm Smit

On prend ses désirs pour des réalités. Selon Cédric Villani, les puissances de calcul devraient croître de'un facteur de 10.000 pour que l'intelligence artificielle puisse faire face à toutes les situations de conduite. Dans l'hypothèse (hasardeuse) où la loi de Moore continue de s'appliquer, il faudrait 40 ans pour réaliser ce facteur.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Woden

22/11/2017 13h00 - Woden

Ou passer à l'ordinateur quantique pour décupler la puissance actuelle ;)

Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale