Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vendôme Solutions, le petit cloud français ultra sécurisé, surfe sur la vague de protection des données

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Des joailliers de Paris, Vendôme Solutions étend son cloud ultra sécurisé à tous les clients à cheval sur la confidentialité de leurs données. Et pour rassurer les plus sensibles, il va plus loin que le cloud souverain en mettant en œuvre les préconisations de sécurité les plus draconiennes de l’Anssi, l’agence française de cyberdéfence.

Vendôme Solutions, le petit cloud français ultra sécurisé, surfe sur la vague de protection des données
A l'intérieur du datacenter de Vendôme Solutions au cœur de Paris © Vendôme Solutions

Vendôme Solutions, le petit poucet du cloud français d’infrastructure (IaaS pour infrastructure as a service), surfe sur la vague de sécurité des données. Son patron Raphaël Villechaise voit dans le RGPD, le règlement européen de protection des données personnelles, qui entre en vigueur le 25 mai 2018, une opportunité pour développer son modèle de cloud ultra sécurisé en France. "Il n’y a pas de secteurs sensibles à la sécurité de données et d’autres qui ne le sont pas, souligne t-il à L'Usine Digitale. Dans tous les secteurs, il y a des gens préoccupés par ce problème et d’autres qui le sont moins.  Depuis un an, il y a incontestablement un éveil des préoccupations de protection des données. Et le RPDG va nous aider dans notre développement."
 

Un datacenter de 100 m2 au coeur de Paris

La protection des données est la raison d’être de Vendôme Solutions. Et pour cause, ce petit acteur français du cloud a été créé en 2012 pour offrir des services d’hébergement informatique aux joailliers de la place Vendôme à Paris. Il se présente aujourd’hui comme un cloud souverain ultra sécurisé ouvert à tous les clients français faisant de la confidentialité de leurs données une préoccupation essentielle.

Vendôme Solutions s’appuie sur un petit datacenter de 100 mètres carrés situé près de la place Vendôme, au cœur de Paris. PICA Group, un intégrateur informatique de 15 personnes et 3,3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017, en a assuré la concepttion, la gestion et l’exploitation avant de le racheter en juin 2017. Ce qui n’était qu’un cloud dédié aux joailliers de Paris devient un cloud ouvert à tous les clients à fortes exigences en matière de sécurité des données. Il représente un investissement d'un peu plus de 1 million d'euros.
 

Un marché de niche

"Aujourd’hui, nous disposons d’une quinzaine de clients et notre objectif est d’atteindre plusieurs dizaines, confie Raphaël Villechaise, le gérant-fondateur de la société. Les joailliers n’en sont qu’une minorité. La majorité vient de secteurs comme l’aviation, la location de véhicules,  la gestion de ressources humaines ou encore des start-up innovantes. Ce qui réunit tous ces clients, c’est l’attachement à la confidentialité des données. Bien sûr, nous n’avons pas vocation à opérer dans le cloud à haut volume comme Orange ou OVH. Nous sommes plutôt sur un marché de niche."

Le datacenter a été créé en conformité avec les préconisations les plus draconiennes de l’Anssi, l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information. "Nous avons travaillé avec l’agence sur la définition d’un référentiel de sécurité proche dans l’esprit de la norme internationale ISO 27001, affirme Raphaël Villechaise. Ce référentiel va servir à la délivrance par l’Anssi d’un label de confiance, le SecNumCloud, après un audit par un organisme agréé comme l’Afnor. Nous sommes nous-mêmes candidat à la version avancée de ce label. Nous avons été audités à cet effet en novembre 2016 par l’Afnor. Nous attendons la réponse de l’Anssi."

Vendôme Solutions fait partie de seulement cinq candidats à ce jour au précieux sésame de l’agence française de cyberdéfence aux côtés du cloud souverain Cloudwatt d’Orange, du cloud public FlexibleCloud d’Orange, du cloud de travail collaboratif d’Oodrive et du cloud d’infrastructure d’Outscale, filiale de Dassault Systèmes. Mais il ne partage la prétention à la version avancée du label qu’avec Oodrive qui, lui, opère dans le logiciel à la demande (SaaS pour Softawer as a service).


Vitrine technologique pour d'autres

Raphaël Villechaise ne compte pas s’arrêter là. "Nous répondons aux critères de cloud souverain puisque nous sommes une société française avec une localisation des données en France, affirme-t-il. Nous voulons aller plus loin en respectant aussi la circulaire interministérielle de janvier 2015 sur la sécurité des systèmes d’information traitant des données dites à diffusion restreinte. Cette circulaire va plus loin que le référentiel SecNumCloud et assure la sécurité la plus élevée des données juste en dessous du niveau secret défense. Elle concerne les ministères, administrations et collectivités locales pour une partie de leurs données ainsi que des entreprises sensibles. Alors que le référentiel SecNumCloud se réfère à l’organisation et aux processus, cette directive se rapporte aux mesures techniques à mettre oeuvre. Nous travaillons avec l’Anssi pour définir le référentiel correspondant."

Au-delà du développement commercial de son cloud, PICA Group fait de Vendôme Solutions une vitrine de son savoir-faire dans la conception, la gestion et l’exploitation de datacenters ultra sécurisés. Avec l’objectif de vendre ses prestations à tous ceux qui veulent mettre en œuvre, gérer et exploiter des cloud respectant les exigences les plus élevées de sécurité des données.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale