Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vente de médicaments en ligne : l'Autorité de la concurrence juge le cadre trop restrictif

L'Autorité de la concurrence a émis un avis défavorable sur le projet d'arrêté du gouvernement concernant la vente en ligne de médicaments, en raison de "l'ensemble important d'interdictions et de restrictions" qu'il contient.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vente de médicaments en ligne : l'Autorité de la concurrence juge le cadre trop restrictif
Vente de médicaments en ligne : l'Autorité de la concurrence juge le cadre trop restrictif © D.R.

Des conseils pour améliorer l'offre de médicaments en ligne. L'autorité de la concurrence a émis ce mercredi 15 mai un avis défavorable sur le projet d'arrêté du gouvernement concernant la vente en ligne de médicaments, en raison de "l'ensemble important d'interdictions et de restrictions" qu'il contient.

Risque de marginalisation des officines françaises

L'Autorité estime en effet que ces dispositions "restrictives de concurrence (...) visent à limiter le développement de la vente en ligne de médicaments par les pharmaciens français, voire même à dissuader ces derniers d'utiliser ce canal de vente", indique-t-elle dans un communiqué.

Depuis la directive européenne de 2011, la vente de médicaments sur internet est autorisée mais laisse les Etats membres ont la possiblilité de l'encadrer. Pour l'Autorité "il serait regrettable de marginaliser les officines françaises en les privant d'opportunités nouvelles de développement, alors que leurs concurrentes établies dans d'autres Etats membres en bénéficieraient, y compris en servant la demande française".

Elargir la vente à l'ensemble des médicaments non soumis à la prescription

En conséquence, l'Autorité encorage à ce que la "vente en ligne ne soit pas limitée aux seuls médicaments que le pharmacien est autorisé à présenter en accès direct au public, mais soit élargie à l'ensemble des médicaments non soumis à prescription".

Les pharmaciens devraient également pouvoir proposer médicaments et produits de parapharmacie sur une même plate-forme, souligne l'Autorité qui cite l'exemple des pharmaciens belges qui proposent déjà sur un site Internet unique leurs produits qu'il est donc possible de se faire livrer en France.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale