Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vers un rapprochement entre Orange et Masmovil en Espagne

Les deux opérateurs télécom sont entrés en négociations exclusives dans le but de créer une co-entreprise en Espagne, qui pèserait 7,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vers un rapprochement entre Orange et Masmovil en Espagne
Vers un rapprochement entre Orange et Masmovil en Espagne © Orange

Il y  a un an, Orange faisait du redressement en Espagne une priorité, dans l'objectif de renouer avec la croissance sur ce marché en 2022. Le chiffre d'affaires de l'opérateur télécom a chuté de 4,7% dans le pays en 2021 pour la deuxième année consécutive, sous la pression de la guerre des prix, et sa marge opérationnelle (Ebitda) a reculé de 12,7%. Au premier semestre 2021, il a acté une dépréciation de 3,7 milliards d’euros de ses actifs en Espagne, talon d'Achille européen de l'opérateur.

Dans ce contexte, la consolidation qui s'annonce n'est pas une surprise. Orange et Masmovil ont annoncé le 8 mars être entrés en négociations exclusives en vue de la création d'une co-entreprise à 50-50. Masmovil, qui a racheté Euskaltel en 2021 pour 2 milliards d'euros, possède plus 14 millions de clients en Espagne. Les deux autres opérateurs ibériques sont Vodafone et Telefonica.

450 millions d'euros de synergies annuelles
La co-entreprise serait valorisée 19,6 milliards d'euros : 8,1 milliards d'euros pour Orange Espagne, et 11,5 milliards pour Masmovil. Le nouvel ensemble représenterait un chiffre d'affaires de 7,5 milliards d'euros et un Ebitda de 2,2 milliards d'euros. Son réseau FTTH couvrirait 16 millions de foyers, il disposerait de 7,1 millions de clients fixes et 20,2 millions d'abonnés mobiles.

Dans son communiqué, Orange estime les synergies attendues à plus de 450 millions d'euros par an à partir de la troisième année suivant la réalisation de la transaction, qui devrait être "finalisée d'ici le deuxième trimestre 2023". "Notre projet d’accord s’appuie sur une coopération fructueuse déjà existante, visant à créer un acteur plus important disposant des ressources nécessaires pour réaliser les investissements requis au développement du marché espagnol", se félicite Stéphane Richard, le PDG d’Orange.