Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour se renforcer (encore) à l’international

Vestiaire Collective, la marketplace spécialisée dans la vente de produits de luxe d’occasion entre particuliers, a annoncé mardi 24 janvier 2017 une levée de fonds de 58 millions d’euros auprès du fonds Vitruvian Partners. Objectif : se renforcer davantage à l’international, notamment aux Etats-Unis et en Asie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour se renforcer (encore) à l’international
Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour se renforcer (encore) à l’international

116 millions d’euros… C’est la somme totale qu’a réussi à lever Vestiaire Collective depuis sa création en 2009. Après un tour de table qui lui avait permis de récolter 33 millions d’euros auprès d’Eurazeo en septembre 2015, la marketplace spécialisée dans la vente de produits de luxe d’occasion entre particuliers annonce cette fois une levée de fonds de 58 millions d’euros auprès de Vitruvian. Les 25 millions restants proviennent en majorité des investissements menés par Idivenst Partners, mais aussi par Zadig&Voltaire, CondéNast, Balderton Capital ou encore Ventech.
 

Etats-Unis, Singapour, Australie
Premier objectif de cette nouvelle levée de fonds : l’international, qui représente environ 65% du chiffre d’affaires estimé à 100 millions d'euros en 2016. Déjà présente en Europe dans 5 pays (France, Royaume-Uni, Espagne, Allemagne et Italie), Vestiaire Collective compte désormais renforcer ses positions aux Etats-Unis. Ouvert il y a 18 mois à New-York, le bureau américain compte déjà 20 employés. La version américaine du site compte quant à elle déjà 1 million de membres et rassemble 800 000 visiteurs par mois. Un début prometteur sur lequel compte bien miser la marketplace.
 

Un second centre logistique
Au-délà du marché américain, la société compte aussi s’implanter dans la zone Asie-Pacifique, à commencer par Singapour puis l’Australie, selon Olivier Marcheteau, directeur général, cité par Les Echos.
Une partie des 58 millions d’euros devrait également être consacrée à l’embauche de 120 nouveaux collaborateurs dans les 18 mois à venir ainsi qu’à la construction d’un second centre logistique en France.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale