Vidéo : avec le drone défibrillateur, le salut vient du ciel

Si tu ne viens pas au défibrillateur, le défibrillateur viendra à toi ! Alors que la France s'est récemment dotée d'un important réseau de ces appareils permettant de réanimer des personnes victimes d'arrêts cardio-respiratoires, un jeune étudiant belge de 23 ans, Alec Lomont, a eu l'idée de les rendre mobiles. Capable de se déplacer à une vitesse de 100 km/h, son drone défibrillateur peut se rendre en un temps record au chevet d'une personne inconsciente. La vidéo ci-dessous présente un exemple de scénario qui pourrait devenir courant à l'avenir : alors que son père est victime d'un infarctus, une fille compose le numéro d'urgence. Géolocalisée par les services de secours, un "drone ambulance" lui est envoyé pour qu'elle puisse commencer la réanimation, en suivant les instructions de l'opérateur. Alec Lomont réfléchit à la création d'un réseau de ces drones infirmiers, en ajoutant au défibrillateur un engin destiné à la livraison d'un masque à oxygène ou d'une dose d'insuline pour les diabétiques, par exemple.

Partager

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS