Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Vidéo] Boston Dynamics dévoile Handle, un robot sur roues hyper-agile

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Le dernier né chez Boston Dynamics s'appelle Handle, et ce n'est pas un robot comme les autres. Il se démarque de ses grands frères par l'utilisation de roues qui le rendent plus rapide et plus agile... tant qu'il reste sur une surface plane. L'objectif : diminuer les coûts pour rendre un scénario d'utilisation concrète (pour le transport de charges lourdes) plus abordable.

Boston Dynamics, entreprise américaine de robotique, a beau ne plus être en odeur de sainteté chez Alphabet (elle serait en vente depuis deux ans), elle ne chôme pas pour autant. En témoigne la présentation d'un nouveau robot baptisé "Handle" lors d'une présentation en comité restreint le 31 janvier 2017. Il s'agit pour la première fois d'un robot combinant des roues au système habituel de pattes sur vérins de Boston Dynamics.

 

 

Ces roues confèrent à Handle (qui est bipède) une mobilité et une rapidité de déplacement supérieure à celles de robots comme Atlas ou Big Dog. Il serait en conséquence moins cher à produire pour une éventuelle commercialisation, étape qu'aucun des robots de la start-up n'a passé jusqu'à présent. Le cas d'usage mis en avant par Boston Dynamics serait le transport de charges lourdes, d'où le nom "Handle". Avantage de la fusion roues/jambes par rapport à un robot sur roues classiques, Handle est extrêmement agile et peut même sauter de façon impressionnante, comme le montre la vidéo. En revanche, l'utilisation de roues le rend moins tout-terrain que les précédents modèles de l'entreprise.

 

Ces images nous parviennent grâce à l'investisseur en capital risque Steve Jurvetson, qui assistait à l'évènement et les a filmées sur son smartphone. On y voit également Marc Raibert (le fondateur de Boston Dynamics) expliquer les progrès récents de l'entreprise avec ses robots quadrupèdes. Toujours dans l'optique d'un rachat ? Impossible à savoir, même si Google semble clairement avoir mis un terme à ses projets robotiques après le départ d'Andy Rubin de l'entreprise en 2013.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale