Vidéo : dans l'unité de production de légumes 2.0 de Toshiba

Le japonais Toshiba, plus connu pour ses appareils électroniques ou ses réacteurs nucléaires, va produire des légumes dans une usine ultramodernerne située dans la banlieue de Tokyo. Depuis la catastrophe de Fukushima, la population privilégie de plus en plus les légumes cultivés en lieu clos de crainte que ceux des champs ne soient radioactifs.

Partager
Vidéo : dans l'unité de production de légumes 2.0 de Toshiba

Le conglomérat industriel Toshiba va se lancer dans la vente de légumes fabriqués en usine. Plus connu pour ses appareils électroniques ou ses réacteurs nucléaires, le groupe japonais veut ainsi "donner une nouvelle dimension" à sa division de soins sanitaires, a-t-il indiqué dans un communniqué diffusé le jeudi 15 mai.

Culture technologique sans pescitides

La production de légumes sera réalisée dans une usine totalement close et aseptisée. Le tout sera contrôlé par de nombreux appareils électroniques, avec des moyens similaires à ceux employés dans les usines de semi-conducteurs du japonais. Dans de telles conditions, cette culture n'utilisera pas de pesticides, ni aucune autre substance chimique, explique Toshiba qui veut ainsi contribuer à fournir une nourriture plus saine à la population.

Le groupe japonais a commencé à équiper une usine inutilisée dans la banlieue de Tokyo pour la doter "d'éclairages fluorescents spéciaux optimisés pour la croissance des végétaux, d'un air conditionné qui maintient toujours la même température et un degré d'humidité constant, d'un dispositif de surveillance de l'état physique des plantes et d'équipements de stérilisation pour l'emballage des produits".

Sur une surface d'environ 2 000 mètres carrés, Toshiba vise une production annuelle équivalente à 3 millions de salades par an. Il compte approvisionner des supermarchés, supérettes et restaurants en laitues, épinards et d'autres légumes. Toshiba prévoit aussi de cultiver en fonction de la demande des légumes ayant des particularités précises, comme une plus forte teneur en vitamine C. La construction d'une grande usine de légumes hors du Japon ainsi que la vente d'équipements dédiés à ce type d'installations est également envisagée.

Visite de l'usine Toshiba en vidéo

L'agriculture en lieu clos décolle depuis la catastrophe de Fukushima

Toshiba n'est pas le premier groupe d'électronique du Japon à s'intéresser aux "usines à légumes". Ses compatriotes Panasonic et Fujitsu ont aussi chacun des "exploitations agricoles" de ce type, mises en exploitation récemment dans la préfecture de Fukushima où une partie de la population préfère des légumes cultivés en lieu clos de crainte que ceux des champs ne soient radioactifs.

Fin 2013 à Dubaï, un autre japonais, Sharp, a de son côté inauguré un labo qui experimente la production de fraises dans une enceinte fermée, sorte d’usine végétale numérique.

Julien Bonnet

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS