Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Vidéo] Ecoutez Joe, la voix de l'IA du site e-commerce Disjoe

Vidéo Commander sur Internet par la voix, ce sera bientôt possible. La start-up Deejo et l'agence BETC digital lance un premier site mobile e-commerce commandé par la voix. Attention, elle n'est pas (toujours) commode... 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Vidéo] Ecoutez Joe, la voix de l'IA du site e-commerce Disjoe
Acheter et personnaliser un couteau par la voix, avec deejo c'est possible © deejo

L'agence BETC digital a créé pour la start-up Deejoe, qui vend en ligne des couteaux de poche personnalisables avec un tatouage, un bot transactionnel. "Nous avions fait leur premier site e-commerce avec la possibilité de visualiser le couteau en 3D" explique Ivan Beczkowski, président et directeur de la création de Betc Digital. Il a donc pensé à eux pour tester une nouvelle innovation. Rien de plus naturel que de proposer à la même start-up de tester un site e-commerce à commande vocale, l'avenir du commerce en ligne pour le responsable de l'agence. Pour cela, il faut se rendre sur le site mobile disjoe.fr sur Android ou Apple.

 

Un Pas de côté pour marque jeune

"Une jeune marque peut plus facilement faire des pas de côté" explique-t-il. Ainsi, les créatifs ont choisi de donner une vraie personnalité à la voix. Dans un univers où les voix sont neutres et serviles, ils ont fait le choix de "prendre le contre-pied... Nous voulions aussi que le consommateur passe un bon moment", poursuit le direction de la création. Technologiquement, la solution utilisée a été développée par une des entreprises du secteur. La personnalisation passe par la voix, le caractère du personnage ainsi crée. 

 

"Aujourd'hui, dans la voix, on ne peut proposer que ce que les consommateurs imaginent possibles. Or, les potentialités techniques sont beaucoup plus vastes" s'amuse Ivan Beczkowski. Par exemple, il y a un tunnel de dialogue pour choisir le produit, avec des questions réponses. Or, on pourrait très bien imaginer que le consommateur spécifie d'emblée ce qu'il veut sans être assisté. La technique le permet, mais les professionnels ignorent si les acheteurs auraient l'idée d'exprimer de cette façon leurs demandes. 

 

Premiers indicateurs 

De même, il n'existe aucun benchmark sur le comportement de l'utilisateur. "C'est un facteur majeur de complexité" ajoute Ivan Beczkowski. Comment la personne va-t-elle parler à Joe ? Qu'est-ce qui peut potentiellement le bloquer ? C'est dire que les résultats de ce bot seront examinés de près par les professionnels de l'agence. Parmi les indicateurs qui seront surveillés, après un mois d'utilisation, la durée d'utilisation, les moments d'impatience et surtout la manière dont s'expriment les personnes avec le bot vont être étudiés de très très près. 

 

 

 

 

 

Les lecteurs de l'Usine Digitale qui veulent tester peuvent télécharger l'application sur leur mobile et se présenter comme "L'USINE DIGITALE"

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media