Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Vidéo] La masterclass de Marie Ekeland aux apporteurs de projets d'Euratechnologies à Lille

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Marie Ekeland est la marraine de la septième promotion de Start, le programme d'Euratechnologies qui promet de transformer une idée de start-up en concept. A ce titre, elle est venue exposer sa vision devant une promotion qui l'a écoutée avec beaucoup d'attention. Il est vrai que, dans le passé, la fondatrice de Daphni a notamment repéré Critéo. La future licorne était-elle dans la salle ?

La masterclass de Marie Ekeland aux apporteurs de projets d'Euratechnologies à Lille
[Vidéo] La masterclass de Marie Ekeland aux apporteurs de projets d'Euratechnologies à Lille © Photo Renaud Wailliez

La co-fondatrice de Daphni, Marie Ekeland est venue à Lille mercredi 2 mai 2018 pour encourager et soutenir la septième promotion Start d'Euratechnologies, le "super" incubateur made in Nord. En effet, celle qui peut se prévaloir d'avoir contribué au financement de Criteo est la marraine de cette promotion. Elle a pu livrer sa vision de l'innovation et de l'entrepreneuriatà l'ère numérique pendant près d'une heure, devant une salle très mélangée qui comptait les 34 candidats retenus. Durant 80 jours, ces deriners vont devoir transformer leur idée de business en projet d'entreprise. Ce devrait être le cas des deux tiers d'entre-eux, si la proportion reste conforme aux précédentes éditions.

 

Marier le local et l'internationel, et mélanger les mondes
Parmi les convictions qu'elle exprime dans la vidéo ci-dessous, Marie Ekeland parie sur l'alliance entre le local et l'international pour réussir. Elle a aussi évoqué l'importance stratégique du conseil d'administration et du comité de direction pour expliquer le succès des start-up. "L'hyper croissance est quelque chose de très violent" a-t-elle expliqué, ce qui nécessite des vues alignées au sein de l'équipe dirigeante. Si un conflit insoluble éclate, l'avenir de la jeune pousse est largement hypothéqué.

Autre conseil de Marie Ekeland : "nous sommes entrés dans un moment où le numérique disrupte toutes les industries. Cela rebat les cartes. Pour réussir, il faut savoir mélanger les expertises, mélanger les mondes". Enfin, devant cette salle, qui, bien que diverse, restait majoritairement masculine, Marie Ekeland a indiqué qu'avoir été une  femme a été pour elle une sorte de chance. "Je n'avais pas de modèle à suivre. J'ai pu inventer ma façon de faire, car cette liberté ne m'a pas effrayée. J'en ai fait un avantage". 
 

La vidéo de lintervention de Marie Ekeland

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale