Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Vidéo] Un robot chien similaire à celui de Boston Dynamics transformé en arme à feu

Vidéo Boston Dynamics publie régulièrement des vidéos, qui deviennent virales, de robots qui dansent ou fond des saltos. Si la start-up a révolutionné la robotique, les usages qu'elle inspire ne prêtent pas tous à sourire. Une vidéo émanant a priori de Russie montre un robot quadripède sur lequel est monté un fusil d'assaut, démontrant sa capacité à atteindre différentes cibles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un robot chien similaire à celui de Boston Dynamics transformé en arme à feu
[Vidéo] Un robot chien similaire à celui de Boston Dynamics transformé en arme à feu © Vidéo Twitter @@sonicmega

Le sujet des robots tueurs revient régulièrement sur le devant de la scène. Une vidéo, largement diffusée sur les réseaux sociaux, montre un robot équipé d'un fusil. Le robot, qui ressemble à Spot – le robot chien de Boston Dynamics – est équipé d'un fusil mitrailleur et tire sur des cibles dans un paysage enneigé. Les vidéos des robots de Boston Dynamics faisant des danses et des acrobaties semblent bien loin.

Heureusement, le robot ne semble pas savoir très bien viser ni gérer le recul de l'arme. Sur la vidéo il n'est pas possible de savoir si le robot tire lui-même ou si c'est une personne, hors du champ de la caméra, qui enclenche le tir. Même si cette seconde option semble plus probable. Si sur la vidéo le robot ne semble pas pouvoir faire beaucoup de choses avec son fusil sur le dos, cela rappelle bien que ces systèmes peuvent être utilisés à des fins douteuses comme tuer des personnes ou faire la guerre.
 

Un robot fusilleur russe

Le robot chien de la vidéo semble être un produit de UnitreeYusu vendu sur AliExpress pour environ 3000 dollars, rapporte Vice. Mais ce ne sont pas les seuls à commercialiser des copies du célèbre robot de Boston Dynamics. Des logos sont fixés sur les flancs du robot : d'un côté un drapeau russe et de l'autre une tête de loup. Vice ajoute que dans une autre vidéo de la chaîne ayant diffusé celle-ci, un homme porte un insigne similaire sur son bras. Cette tête de loup est généralement une référence aux forces d'opérations spéciales russes ou Spetsnaz.

Mais, ajoute Vice, cela ne signifie pas que les forces spéciales utilisent ce robot puisque l'insigne peut très facilement être acheté par n'importe qui. En outre, l'arme est également russe puisqu'il s'agit probablement d'un Vityaz-SN (ou PP-19 Vityaz), un fusil mitrailleur inspiré de l'AK-74. Enfin, le véhicule aperçu dans la vidéo est un blindé russe BRDM-2. Un dernier élément est évoqué par Vice : la vidéo a été publiée dans un premier temps fin mars sur le compte YouTube d'Alexandre Atamov qui serait le fondateur de "HOVERSURF".

Quelle réglementation ?

Au-delà de savoir qui a posté cette vidéo, cela est l'occasion d'une nouvelle fois ouvrir le débat sur les "robots tueurs" et les armes létales autonomes. Boston Dynamics, qui a été racheté par Hyundai, a déclaré ne pas vouloir vendre ses robots à des personnes souhaitant les utiliser comme des armes. Mais Spot a été repéré à l'entraînement avec les militaires français et il est venu garnir les rangs de la police new yorkaise (NYPD) qui s'en est finalement débarrassé fasse au tôlé.

Face à l'opposition de certains pays, l'ONU ne parvient pas à réglementer l'usage des armes létales autonomes communément définies comme des armes qui sélectionnent par elles-mêmes leur cible et la détruisent. Sans l'intervention d'un humain. Il convient de rappeler que l'industrie militaire bénéficie généralement d'importants moyens de financement concernant la R&D. De nombreuses innovations proviennent du militaire avant d'être déployé dans le civil.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.