Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Virgin Hyperloop a testé sa capsule de transport avec des passagers à bord

Virgin Hyperloop, une des entreprises qui s'est lancée dans la construction d'un système de transport ferroviaire ultra rapide par sustentation magnétique dans un tube à atmosphère contrôlée, a réalisé un premier essai avec deux personnes à bord de sa capsule XP-2. Cette dernière, spécialement conçue pour démontrer la sécurité des systèmes embarqués, s'est élancée à 172,8 km/h dans un tunnel d'essai de 500 mètres. Virgin Hyperloop est encore bien loin des 1 000 km/h promis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Virgin Hyperloop a testé sa capsule de transport avec des passagers à bord
Virgin Hyperloop a testé sa capsule de transport avec des passagers à bord © Vinrgin Hyperloop

Virgin Hyperloop prend un peu d'avance sur ses concurrents. L'entreprise a annoncé dimanche 8 novembre 2020 avoir testé sa capsule "Experimental-Pod-2" (XP-2) avec deux personnes à bord : Josh Giegel, le CTO et cofondateur de Virgin Hyperloop, et Sara Luchian, la directrice de l'expérience passager. La capsule XP-2 s'est élancée à une vitesse maximale de 172,8 km/h dans le tube expérimental de 500 mètres DevLoop, situé dans le Nevada.

Ce projet d'hyperloop, un système de transport ultra rapide par sustentation magnétique dans un tube sous vide d'air, est né dans la tête d'Elon Musk en 2013. Depuis, plusieurs start-up et entreprises se sont lancées dans ce défi. Le but : propulser des gens à plus de 1 000 km/h grâce à la réduction du frottement de l'air et à la propulsion magnétique. Pour ce premier test avec des passagers, la vitesse de la capsule est cependant bien loin de cet objectif.
 


Josh Giegel et Sara Luchian à bord de la capsule XP-2.


une commercialisation d'ici 2030 ?
Cet essai a été réalisé pour démontrer la sécurité des systèmes et prouver que des personnes peuvent voyager sans danger dans un hyperloop. La campagne de tests menée par Virgin Hyperloop, depuis les étapes initiales jusqu'à cette démonstration habitée, est supervisée par Certifer, un évaluateur de sécurité indépendant. A date, Virgin Hyperloop a déjà réalisé 400 essais sans passager à bord. Cette capsule XP-2 est différente du véhicule de production qui pourra accueillir jusqu'à 28 passagers. Ce pod expérimental est conçu pour démontrer la fiabilité et la sécurité des systèmes qui seront embarqués dans la version de série. Un système de contrôle permet de détecter les anomalies et de rapidement prendre les mesures nécessaires.

Les deux passagers avaient des ceintures de sécurité, dont le système ressemble à celui utilisé dans les voitures de course. Virgin Hyperloop essaye de construire un système qui puisse être utilisé facilement par les passagers, sans qu'ils n'aient à revêtir une combinaison ou autre tenue de sécurité. Si ce test est une avancée, la construction d'un hyperloop ne devrait pas voir le jour de sitôt. Au-delà de sa conception, encore loin d'aboutir, ce système de transport ultra rapide soulève de nombreuses questions de sécurité, par exemple en cas d'arrêt d'urgence et d'évacuation. Toutefois, Virgin Hyperloop espère obtenir une certification de son système d'ici 2025, pour un lancement commercial d'ici 2030.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media