Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Visiativ lève 7,5 millions d’euros et parie sur la transformation numérique des PME et ETI

Levée de fonds L’intégrateur et éditeur lyonnais de logiciel Visiativ a levé 7,5 millions d’euros par placement privé d’actions, plus que les 6 millions espérés au départ. De quoi lui donner les moyens de son développement avec l’objectif de doubler de chiffre d’affaires à moyen terme.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Visiativ lève 7,5 millions d’euros et parie sur la transformation numérique des PME et ETI
Certaines des solutions métier Visiativ © Visiativ

Une augmentation de capital réussie pour Visiativ. Par un placement privé d’actions auprès d’investisseurs institutionnels, l’intégrateur et éditeur lyonnais de plateformes métiers a levé 7,5 millions d’euros. C’est plus que les 6 millions d’euros espérés au départ. "Avec ces moyens accrus, nous allons soutenir le développement du groupe dans les prochaines années et conforter notre projet de doublement du chiffre d’affaires à 200 millions d’euros à moyen terme", se réjouit Laurent Fiard, PDG de l’entreprise, dans un communiqué.

 

Focus sur la transformation digitale des PME et ETI

Créée en 1987 comme filiale du suisse AGS, Visiativ développe deux activités en parallèles. D’un côté, une activité d’intégration de solutions Solidworks et 3D Experience de Dassault Systèmes. De l’autre, une activité d’édition de plateformes collaboratives et sociales métiers. La société, qui emploie 500 personnes en France, en Suisse et au Maroc, se distingue par sa focalisation sur le marché des ETI et PME en France et en Europe. En 2015, elle affiche un chiffre d’affaires de 83 millions d’euros, en croissance de 67%, et un bénéficie net de 0,4 million d’euros, contre une perte nette de 2,6 millions d’euros en 2014.

 

Laurent Fiard veut faire franchir à son entreprise un nouveau cap en misant sur la transformation numérique de ses 13 000 clients parmi les PME et ETI. Au programme : accélération du développement commercial, renforcement des alliances stratégiques comme c’est le cas depuis 2015 avec Dassault Systèmes, et poursuite d’acquisitions ciblées en France et en Europe. Visiativ a conforté son activité édition de logiciel par le rachat en 2013 de Novaxel et d’Isoflex, et son pôle d’intégration par l’acquisition en 2015 d’Imalia et des activités PLM en France de TATA Technologies.

 

L'édition de logiciel à redresser

Si l’activité d’intégration, qui représente 85% du chiffre d’affaires, est largement bénéficiaire, ce n’est pas le cas aujourd’hui de celle de l’édition de logiciel en raison d’importants investissements R&D. Mais Laurent Fiard espère la ramener à l’équilibre dès 2017.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media