Visite : une usine de bitcoins consomme 49000 euros par mois d'électricité

Quelle est la face cachée du bitcoin ? Qui sont les acteurs qui créent cette crypto-monnaie, et de quelle manière ? Des images d'une installation située dans la campagne chinoise permettent de se rendre compte de l'ampleur des moyens mis en oeuvre.

Partager
Visite : une usine de bitcoins consomme 49000 euros par mois d'électricité

The Coinsman, site spécialisé traitant de l'actualité de l'industrie du bitcoin, a publié lundi 11 août un reportage sur une ferme de production de la monnaie électronique, située en Chine. Des photos qui apportent un éclairage unique sur les acteurs qui rendent possible la perpétuation de cette monnaie malgré les nombreux revers qu'elle a subi.

Le site, une ancienne usine renconvertie, est perdu dans une région réculée de la campagne chinoise. Trois employés y font les 3x8, s'assurant du bon fonctionnement des machines. Ils vivent sur place et ne rentrent chez eux que 4 à 5 jours par mois.

Le bruit assourdissant est la première chose que l'on remarque en arrivant dans l'entrepôt qui héberge tous les serveurs. Ensuite viennent le vent et la chaleur : de puissants courants d'air créés par des ventilateurs industriels, qui parviennent tout juste à maintenir la température en permanence à 40 °C.

L'entrepôt héberge environ 2 500 machines, équipées de puces Asic (Application specific integrated circuit), qui ont chacune une puissance de calcul d'environ 230 gigahashs par secondes (correspondant à 230 milliards de calculs par seconde). C'est ce qu'il faut pour faire tourner cette économie parallèle. Les besoins en énergie sont massifs, la facture d'électricité de l'installation s'éleve à 400 000 yuans (environ 49 000 euros) par mois.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS