Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Vitesse, connectivité, efficacité énergétique… La version 17 du standard 5G attendue pour septembre 2021

Infographie Alors que le déploiement de la 5G n'en est qu'à ses balbutiements, l'organisation 3GPP planche déjà sur une 17e version. Prévue pour septembre 2021, cette mouture fera la part belle à la stabilité... mais embarquera également de nouvelles fonctionnalités, telles que le multi-SIM ou un gain de précision pour les systèmes de conduite autonome.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Vitesse, connectivité, efficacité énergétique… La version 17 du standard 5G attendue pour septembre 2021
Vitesse, connectivité, efficacité énergétique… La version 17 du standard 5G attendue pour septembre 2021 © Arthur Le Denn

L’organisation 3GPP ne perd pas de temps. Alors que le déploiement de la 5G n’en est qu’à ses balbutiements, le groupe de travail chargé de créer un standard international pour encadrer la nouvelle norme de téléphonie mobile a annoncé lundi 16 décembre 2019 commencer à en dessiner la 17e version, prévue pour septembre 2021. Toujours dans un même objectif : tenir compte des besoins des principaux bénéficiaires, à savoir les entreprises, ainsi que des attentes de la société.

 

Davantage de stabilité et de services

La version 15, adoptée à la mi-2018, consistait à adosser la 5G au réseau 4G préexistant pour en accélérer le déploiement à l’échelle mondiale. La suivante, aujourd’hui en phase d’implémentation, mettra en place une véritable infrastructure 5G de bout en bout d’ici au mois de juin 2020. C’est sur celle-ci que la plupart des opérateurs télécoms basent leurs essais. La mouture suivante permettra d’aller au-delà de la question des installations, afin de prendre en compte des considérations de stabilité notamment.

 

Dans cette première ébauche, la version 17 fait état de configurations techniques qui devraient, par ailleurs, rendre compatibles de nouveaux services avec la 5G. Ainsi, outre une plus grande vitesse grâce à un déploiement jusqu’à la bande de fréquences de 60 GHz, l’efficacité énergétique se trouverait nettement améliorée. Une connectivité simultanée 5G et 4G devrait aussi être de la partie, ce qui est intéressant dans le cadre de la prise en charge du multi-SIM.

 

 

L’intégration complète de la norme C-V2X doit, elle, rendre la localisation précise "au centimètre près". De quoi affiner le système de navigation GPS, mais surtout ceux dédiés à la conduite autonome. L’IoT n’est pas en reste, puisque son application dans l’industrie devrait se voir accélérée. La norme NR-Light devrait, à terme, répondre aux besoins des objets connectés en bande passante tout en limitant la consommation d’énergie. L’Institut européen des normes de télécommunications (Etsi), basé à Nice, est chargé de représenter le Vieux continent dans ces tractations internationales. Et les discussions devraient être âpres d’ici à ce que ces adaptations soient définitivement gravées dans le marbre.

 

 

Les travaux de spécification commenceront début 2020,

dans l'espoir d'une finalisation au troisième trimestre 2021.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media