Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Viva Tech] Heuritech veut séduire le monde du luxe et de la mode avec sa techno de reconnaissance d'image

Au salon Viva Technology 2017, qui se tient du 15 au 17 juin à Paris, la start-up Heuritech présente une solution de reconnaissance d'image basée sur des algorithmes de deep learning spécialement dédiée aux e-commerçants. La brique technologique leur permet de mettre en avant une sélection de leur catalogue produit en fonction des tendances mode qui émergent sur Instagram. Comme Pinterest et d'autres start-up, Heuritech planche aussi sur la recherche par image. Elle entend tirer son épingle du jeu grâce à sa maîtrise des algorithmes d'intelligence artificielle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Heuritech veut séduire le monde du luxe et de la mode avec sa techno de reconnaissance d'image
[Viva Tech] Heuritech veut séduire le monde du luxe et de la mode avec sa techno de reconnaissance d'image © DR

"Nous sommes à l'état de l'art dans les technologies de deep learning. 50% de nos effectifs ont un doctorat en machine learning et c'est ce qui nous différencie des autres start-up", explique, confiant, Charles Ollion, directeur de la recherche et co-fondateur de la start-up Heuritech, sélectionnée pour exposer sur le stand de LVMH à l'occasion du salon Viva Technology.

 

Fondée il y a trois ans et demi, la jeune pousse a pivoté pour appliquer sa technologie de reconnaissance d'image, basée sur des algorithmes de deep learning et de vision par ordinateur, au monde de la mode et du luxe. Sa solution permet d'analyser très finement les détails d'un vêtement qu'il soit présenté seul dans une image ou au sein de photos "street style", particulièrement populaires sur le réseau social Instagram. "Notre technologie est capable d'analyser les formes, la texture, les nuances de couleur ou encore les attributs d'un vêtement, comme un col en V, des manches longues ou courtes ou des volants sur une robe", indique l'entrepreneur.

 

Une indexation automatique pour les e-commerçants

Cette brique est notamment utilisée sur Instagram pour détecter les tendances "mode" émergentes et les quantifier."Nous proposons ensuite à nos partenaires e-commerce d'indexer leur catalogue produit avec les détails les plus récurrents d'Instagram", explique Charlotte Fanneau, responsable du produit chez Heuritech. Plutôt que de taguer à la main les différents articles d'un catalogue produit, les sites marchands peuvent utiliser la technologie d'Heuritech pour annoter automatiquement tous les détails des produits. Grâce à cette première étape, un responsable e-marchandising pourra alors facilement mettre en avant une sélection d'articles, liée à une nouvelle tendance détectée sur Instagram. "Nous nous sommes concentrés sur Instagram car c'est la plate-forme où l'on trouve les influenceurs et où les tendances se propagent", précise Charlotte Fanneau.

 

La start-up planche aussi sur une autre brique technologique : le visual search. Cette fonctionnalité de recherche par image, sur laquelle Pinterest investit aussi beaucoup, permet par exemple à un client de prendre une photo d'un article de mode et de se voir proposer une liste de produits similaires présents dans le catalogue produit du site marchand.

 

LVMH et l'Oréal s'intéressent, eux aussi, à la techno

Pour l'heure, Heuritech serait entrée en contact avec une quinzaine d'e-commerçants européens. Plusieurs expérimentations sont en cours et la solution devrait être officiellement lancée à l'automne 2017. "Nous sommes dans un logique de co-développement. L'objectif est de comprendre les besoins de nos partenaires pour adapter le produit", expliquent les équipes.

 

Heuritech travaille également avec LVMH et l'Oréal sur le secteur du luxe. Dans le premier cas, la start-up utilise sa technologie de reconnaissance d'image pour permettre à LVMH de mieux comprendre comment les consommateurs portent ses produits et ce qu'ils en pensent. Dans le second cas, l'objectif est d'accompagner L'Oréal pour que ses publications Instagram génèrent le plus d'engagement possible.

 

Un concurrent sur le stand voisin

La jeune pousse ne séduit pas que les industriels. En décembre 2016, elle a bouclé un tour table de 1,1 million d'euros, auprès de Serena Capital et de différents business angels. Heuritech a, par ailleurs, rapidement été soutenue par HPE et fait désormais partie de la deuxième promotion de l'accélérateur des Galeries Lafayette : le Lafayette Plug and Play.

 

Ces différents soutiens et son savoir-faire technologique lui suffiront-ils pour sortir du lot ? Interrogé sur l'existence d'autres start-up concurrentes, Charles Ollion répond "qu'il y a d'autres acteurs sur le marché, mais pas encore de leader". Les potentiels rivaux ne sont d'ailleurs pas très loin. Sur le stand voisin, la start-up californienne Mode.ai, que nous avions repérée à la NRF en janvier 2017, propose elle aussi d'appliquer la reconnaissance d'image au monde de la mode et figure dans le top 100 de CB Insight des entreprises en intelligence artificielle les plus prometteuses. En revanche, contrairement à Heuritech qui se positionne sur le B2B, la pépite américaine a choisi de viser le grand public avec le développement d'un chatbot.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale