[Viva Tech] La start-up Deski développe des algorithmes d’intelligence artificielle pour "démocratiser l’échographie"

Deski met au point des algorithmes nourris à l'intelligence artificielle, capables d'aider les professionnels de santé à mettre en évidence les pathologies sur des échographies. À l'occasion du salon Viva Technology, qui s'est tenu à Paris du 16 au 18 mai 2019, la jeune pousse a présenté cet outil censé rendre accessible cette technologie à des non-spécialistes.

Partager
[Viva Tech] La start-up Deski développe des algorithmes d’intelligence artificielle pour
Représenté par Stéphane Lafitte et Philippe Vigouroux, le CHU de Bordeaux a signé un accord avec Bertrand Moal et sa start-up Deski.

Son nom dit son origine et son ambition. La start-up bordelaise Deski, qui signifie "apprendre" en breton, a développé un algorithme nourri à l’intelligence artificielle et censé identifier divers critères sur une échographie. Son but : démocratiser le recours à cette pratique médicale par des professionnels de santé non-spécialistes. Présentée à l’occasion de la quatrième édition du salon Viva Technology, qui s’est tenue à Paris du 16 au 18 mai 2019, la solution est à même de reconnaître différentes caractéristiques d'une image médicale.

"CHAQUE PATIENT AIDE À TRAITER LE SUIVANT"

Créée début 2016, la start-up est le fruit de la thèse de Bertrand Moal consacrée à la structure de la colonne vertébrale. Ingénieur en biomécanique, le cofondateur de Deski a depuis repris des études de médecine. C’est avec le Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, où il est interne en santé publique, qu’il a noué son premier accord-cadre le 14 mai 2019. "Nous récupérerons des données patients auprès des spécialistes dans le but d’apprendre à notre algorithme à reconnaître les différentes pathologies et situations", explique à L’Usine Digitale Bertrand Moal, cofondateur de Deski et interne en santé publique dans l’établissement. Pour des raisons de confidentialité, la start-up a installé un serveur dans le CHU pour que les données n’en sortent pas. Grâce au machine learning, ces dernières permettront néanmoins d’alimenter la solution pour être accessibles à "une plus large communauté médicale".

Selon Deski, la quantité d’images médicales "augmentera d’environ 5 000 % dans le monde entier d’ici à 2020". Sa solution doit notamment faciliter le travail des médecins généralistes, toujours plus nombreux à posséder le matériel adapté à la réalisation d’échographies. À terme, Deski leur offrira la possibilité d’affiner leur prise de décision grâce à une compilation des avis des plus grands experts de chaque spécialité médicale. "L’algorithme pointera les éléments sur lesquels il faut s’attarder et, donc, la nécessité ou non d’aller consulter un cardiologue par exemple", détaille Bertrand Moal.

Solution d'aide à l'acquisition, l'algorithme de Deski aide les médecins à positionner

correctement la sonde en temps réel pour obtenir la meilleure coupe échographie possible.

Pensée pour la cardiologie, la solution sera commercialisée au premier semestre 2020. Elle est destinée aux fabricants de sondes médicales, qui doivent l’intégrer au préalable. "Une opportunité formidable pour agrandir leur marché, à l’heure où l’innovation fait rage", souligne le cofondateur de la start-up. Deski ne compte cependant pas s’arrêter en si bon chemin. Sa technologie devrait être dans un second temps déclinée à la gastro-entérologie, à la gynécologie ou encore à l'urologie. Selon Bertrand Moal, il s’agit aussi de contribuer à l’optimisation générale du système de santé. "Nous voulons que chaque patient aide à traiter mieux encore le patient suivant", résume-t-il.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS