Voici CarriRo Deli, le robot autonome de livraison qui veut conquérir le Japon

CarriRo Deli est un robot de livraison autonome conçu par la société de robotique japonaise ZMP. Objectif de la start-up basée à Tokyo : pallier la pénurie de main d’œuvre et le vieillissement de la population du Japon.

Partager
Voici CarriRo Deli, le robot autonome de livraison qui veut conquérir le Japon

CarriRo Deli espère bien trouver sa place dans la galaxie très dynamique des robots autonomes de livraison. C’est au Japon que ce robot à l’aspect plutôt ludique a été conçu. Particularité de la société ZMP, qui le fabrique : elle n’en est pas à coup d’essai.

Créée en 2011, elle a mis au point un certain nombre d’innovations dans le secteur de la robotique, comme l'un des premiers robots humanoïdes, baptisé Pino, au début des années 2000. Cette fois, elle veut percer avec CarriRo Deli, destiné à la livraison de denrées alimentaires commandées en ligne. Le robot, présenté cet été aux médias japonais, dont le Japan Times, est spécialisé dans la livraison du dernier kilomètre.

Coller aux codes de la culture japonaise

Moins compact que son homologue américain conçu par Starship Technologies, ce robot à quatre roues mesure 109 cm de haut, 96 cm de long et 66 cm de large. Il est alimenté par batteries et utilise des capteurs combinés à une carte 3D pour se déplacer. Doté d’une capacité de chargement de 50 kg (contre 10 kg chez Starship), il se déplace à une vitesse de 6 km/h. L’un des atouts du robot réside dans le fait que plusieurs configurations sont proposées : un seul compartiment de stockage, quatre ou huit bacs plus petits.

Pour séduire les utilisateurs, CarriRo Deli a également été conçu selon certains codes que l’on peut retrouver dans la culture japonaise moderne. Doté d’une voix de personnage de dessin animé et de grands yeux LED, il est disponible en quatre couleurs (rouge, jaune, bleu et argent) - et s’exprime par petites phrases, du type "bonjour", "merci" ou encore "Je livre de la nourriture délicieuse". "Nous voulions créer un robot qui soit bien accepté socialement", explique Hisashi Taniguchi, PDG de ZMP.

L’autonomie du robot a néanmoins des limites. S’il peut éviter les obstacles, il ne peut faire face seul à certaines anomalies : un camion garé sur son chemin ou un passage pour piétons sans lignes au sol nécessitent une intervention humaine. Des détails qui pourraient freiner son développement, à l’heure où la société est à la recherche de partenaires, notamment du côté des e-commerçants, pour déployer son robot à grande échelle.

Des tests limités du fait de la réglementation japonaise

CarriRo Deli a déjà été testé dans des campus universitaires japonais, comme les robots de Starship Technologies aux Etats-Unis. Des tests qui se déroulent dans un environnement particulièrement favorable aux robots de livraison autonome : un périmètre et des distances restreintes, un réseau limité de commerçants et un accueil du public – les étudiants – souvent positif.

Or ce n’est pas le marché visé par ZMP. Pour se développer, la société mise sur deux phénomènes touchant la population japonaise dans son ensemble : d’une part, une importante pénurie de main-d'œuvre en raison d’un faible taux de natalité alors même que le nombre de livraisons ne cesse d’augmenter (+5,8% par rapport à l'année 2017) ; d’autre part une population vieillissante pour laquelle la praticité de l’e-commerce est un vrai bénéfice.

Mais pour atteindre le stade de la mise sur le marché, la société doit attendre un assouplissement du côté des autorités. Les restrictions légales empêchent pour le moment les fabricants japonais de robots de s’engager sur les routes publiques. Le gouvernement japonais envisage d’autoriser de premiers tests en avril 2020.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS