Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Voici Ingenuity, le mini-hélicoptère de la Nasa qui va tenter de voler sur Mars

Vidéo Est-il possible de faire voler un appareil sur Mars ? Avec une gravité plus faible que celle de la Terre et une atmosphère d'une densité équivalente à seulement 1% de celle de la Terre, les vols sur Mars semblent compliqués. Le mini-hélicoptère Ingenuity, qui est rattaché au rover Perseverance, va tenter de réaliser un premier vol sur la planète Rouge.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Voici Ingenuity, le mini-hélicoptère de la Nasa qui va tenter de voler sur Mars
Voici Ingenuity, le mini-hélicoptère de la Nasa qui va tenter de voler sur Mars © NASA/JPL-Caltech

Ingenuity est un mini-hélicoptère de démonstration qui doit tester le vol sur Mars. Il est attaché au rover Perseverance qui doit atterrir le 18 février 2021 sur la planète Rouge. En théorie, le vol sur Mars est possible. Mais Ingenuity est-il suffisamment puissant pour voler, communiquer et survivre de manière autonome sur cette planète tout en étant suffisamment léger pour voler ? Cette mission, supervisée par le Jet Propulsion Laboratory (JPL), un laboratoire de la NASA, doit démontrer la faisabilité de ces vols.

Le vol sur Mars est une véritable prouesse puisque cette planète a une gravité plus faible que celle de la Terre (environ un tiers de celle de la Terre) et une atmosphère avec une densité équivalente à seulement 1% de celle de la Terre. Une pression atmosphérique qui rend compliqué les vols et nécessite que l'appareil soit léger.

Des vols progressifs
Ingenuisity a des allures de drone. Il se recharge seul à l'énergie solaire dont une grande partie doit lui permettre de passer les nuits très froides sur Mars (-90°C). Il dispose d'un système de communication sans fil et il est équipé d'ordinateurs, de capteurs pour faciliter sa navigation et de deux caméras (une en couleur et une en noir et blanc). L'ensemble de ces composants ont été miniaturisés au maximum pour que l'appareil pèse un total d'1,8 kg et puisse décoller. Ce mini-hélicoptère autonome a une hauteur de 0,49 centimètres et dispose de deux hélices, d'une envergure maximale d'1,2 mètre, et tournant à 2 400 tours par minute.

Ingenuisity sera commandé depuis la Terre avec des ordres de missions qui transiteront par le rover Perseverance. Sur une fenêtre de 30 "jours martiens" (une journée sur Mars correspond à 24h37), Ingenuity devra réaliser plusieurs vols. Pour son premier vol, Ingenuisity devra décoller de quelques centimètres au-dessus du sol, rester dans les airs 20 à 30 secondes et atterrir. En cas de succès, d'autres vols seront testés avec comme objectif que l'hélicoptère aille un peu plus loin et a une altitude plus élevée.
 


 

Un drone pour des missions d'exploration
Ses performances lors de ces tests successifs permettront de déterminer si l'envoie d'un hélicoptère plus grand sur Mars peut-être envisagé. Un tel appareil pourrait faire office de support  pour des missions d'exploration ou de surveillance et aider pour le transport de matériel scientifique. Un drone sur la planète Rouge pourrait aussi aider les scientifiques à explorer certaines zones qui sont peu accessibles aux rovers.

Lorsque sa mission d'Ingenuity sera terminée, le rover Perseverance pourra débuter la sienne. Ce rover doit notamment chercher des signes de vie ancienne sur la planète et recueillir des échantillons de roches et sédiments afin de les renvoyer éventuellement sur Terre, avec des missions ultérieures, pour qu'ils soient étudiés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.