Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Voici les 10 start-up finalistes du Women Startup Challenge Europe HealthTech

Women Who Tech a révélé ce mercredi 4 septembre 2019 la liste des 10 finalistes du Women Startup Challenge Europe HealthTech. Dans un mois, ces jeunes pousses menées par des femmes présenteront leur projet dédié au domaine de la santé devant un parterre d’investisseurs. A la clé : une dotation de 50 000 dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Voici les 10 start-up finalistes du Women Startup Challenge Europe HealthTech
Voici les 10 start-up finalistes du Women Startup Challenge Europe HealthTech © Women Who Tech

Qui sont les start-up les plus innovantes en matière de santé ? Women Who Tech, qui promeut le développement des compétences des femmes et la lutte contre les inégalités entre hommes et femmes dans l'industrie tech, a quelques éléments de réponse. L’organisation à but non lucratif a dévoilé ce mercredi 4 septembre 2019 le nom des 10 jeunes pousses finalistes de son dernier appel à projet, baptisé Women Startup Challenge Europe HealthTech.

 

Les investisseurs boudent les start-up dirigées par des femmes

L'idée est née d'un constat sans appel. "D'ici 2040, 25 000 milliards de dollars seront consacrés chaque année aux soins de santé, mais 9,7% seulement des fonds investis iront à des start-up de la santé dirigées par des femmes", regrette Allyson Kapin, fondatrice de Women Who Tech. L'objectif du programme est donc la réduction des écarts de financement des start-up du secteur. "En réalité, les règles du jeu ne sont pas les mêmes pour les femmes en matière de financement, et nous avons l'intention de combler cette différence en offrant à ces entrepreneuses un accès à des capitaux, des ressources et à un réseau d'investisseurs de premier plan", poursuit l’organisation. 

 

Ces pépites devront défendre, le 7 octobre prochain, leur dossier devant des investisseurs à l’occasion d’une session de pitch qui se déroulera à l’Hôtel de Ville de Paris. Parmi eux se trouveront Sarah Fisher (Senior Director, Global Markets, External Innovation, Johnson & Johnson Medical Devices) Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge, entre autre, du développement économique, ou encore Eamonn Carey, directeur général de Techstars London. La start-up lauréate bénéficiera d’un financement de 50 000 dollars ainsi que d’un accompagnement.

 

La liste des start-up sélectionnées

Arthronica est une jeune pousse britannique qui a mis au point une plate-forme SaaS permettant de diagnostiquer à distance l'arthrite à l'aide d’une photo prise par ordinateur ou smartphone. Analysée par un logiciel utilisant des techniques d’intelligence artificielle, elle fournit rapidement des informations sur l'évolution de la maladie afin d'optimiser le traitement et les soins apportés aux patients.

 

Blazar est une plate-forme logicielle conçue en France, et destinée à aider les oncologues et les chercheurs à prévoir les réactions des patients atteints de cancer lors de traitements d'immunothérapie.

 

Cardiomo est une solution de surveillance des patients présentant des risques cardiaques et basée sur l’IA. Les patients sont dotés d’un dispositif portable qui surveille et analyse à distance les données cardiaques à l'aide de biocapteurs et d'intelligence artificielle. Objectif : détecter les événements cardiaques avec une précision de 99,63%, afin de fournir des alertes en temps réel.

 

Cyprio a développé BioPearl, une technologie qui permet de fabriquer des modèles cellulaires 3D du foie. Le but est de fournir des outils d’analyse prédictive pour dépister la toxicité des médicaments sur cet organe.

 

La jeune pousse britannique Virtue Health a développé Eva, une application qui aide les femmes à gérer les effets de la ménopause en combinant science comportementale, suivi des symptômes et données personnalisées sur la santé de la patiente.

 

FORTË est une plate-forme américaine qui donne accès à des cours en studio de fitness agréés et animés par des experts en santé et d'exercice physique du monde entier. C’est à la fois une plate-forme technologique et une plate-forme de diffusion par abonnement qui permet de diffuser les cours quotidiennement et en direct.

 

Luma Womb exploite la luminothérapie à basse intensité pour résoudre les problèmes liés à la fertilité. Le dispositif médical, qui utilise la photobiomodulation pour régénérer la muqueuse utérine, est actuellement en attente de brevet.

 

Aux Pays-Bas, Meds²Go a développé des contenants destinés au transport de médicaments nécessitant une température stable et précise afin de permettre aux personnes qui suivent ce type de traitement de se déplacer, voire de voyager, sans inquiétude.

 

uFraction8 développe de nouveaux filtres pour trier les microrganismes afin d’aider les producteurs de cellules biologiques (levure, bactéries, micro-algues, cellules animales) destinées à certains secteurs comme l’alimentaire, la biochimie ou l’industrie pharmaceutique.

 

En Irlande, Wellola a imaginé une plate-forme SaaS en marque blanche qui fournit aux cliniques la technologie nécessaire pour effectuer des visites électroniques sécurisées des patients, des systèmes de messagerie, un service de paiement en ligne afin d’améliorer le quotidien des patients et des professionnels.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale