Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Voici les 9 candidats à la reprise de Sigfox

Les noms des neuf candidats à la reprise de Sigfox sont connus. L'ancien symbole de la French Tech a été placé en redressement judiciaire fin janvier. L'inventeur du réseau "0G" pour l'Internet des objets intéresse des opérateurs de son réseau, des fonds d'investissements et des entreprises françaises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Voici les 9 candidats à la reprise de Sigfox
Voici les 9 candidats à la reprise de Sigfox © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Neuf candidats potentiels ont déposés des offres de reprises pour Sigfox. L'inventeur du réseau "0G" (bande de fréquence de 868 MHz en Europe) pour connecter l'Internet des objets et symbole de la French Tech a annoncé son placement en redressement judiciaire fin janvier. Les repreneurs, qui avait jusqu'au vendredi 25 février pour déposer leurs offres de reprises sont désormais connus.

"Ces offres témoignent de l’intérêt à la fois pour le profil technologique unique de Sigfox, et pour le potentiel de ses marchés ainsi que de la qualité de ses équipes", écrit l'ancien fleuron de la French Tech. Il ajoute travailler dès à présent avec les administrateurs judiciaires et les représentants du personnel à l'étude de ces offres et leurs éventuelles améliorations.

Sept offres à la fois pour Sigfox SA et Sigfox France SAS
Sept de ces offres se concentrent à la fois sur Sigfox SA, qui détient la technologie et les salariés, et Sigfox France SAS, qui gère le réseau dans l'Hexagone. Deux des offres se concentrent uniquement sur Sigfox SA, ce sont celles d'Actility, une start-up parisienne qui propose des services dans l'IoT, et du fonds d'investissement Buffet Investment Services Consortium.

Les autres offres, qui concernent à la fois Sigfox SA et Sigfox France SAS, ont été déposées par :

  • Heliot Europe, une entreprise suisse de télécoms spécialisée dans l'IoT et opérant le réseau Sigfox en Allemagne et en Slovénie
  • OTEIS, groupe français spécialisé dans le conseil et l'ingénierie bâtiment, eau et infrastructures
  • Greybull Capital LLP, une société britannique d'investissement privé
  • Iwire Innovation Management Ltd, qui gère le réseau Sigfox au Moyen-Orient
  • Sentiens, société française spécialisée dans le conseil en systèmes et logiciels informatiques
  • Unabiz, opérateur du réseau Sigfox en Asie et fournisseur de services IoT
  • ZeKat, un groupe spécialisé dans les domaines de la mécatronique et du numérique, qui s'est déjà emparé de la start-up Ffly4u récemment placée en redressement judiciaire

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.