Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Voici les nouvelles pépites des Next40 et French Tech 120

Sorare, IAD, Dental Monitoring, Loft Orbital Technologies, Descartes Underwriting, 360 Learning, Malt et Lifen intègrent le Next40. La liste des pépites intégrant cette troisième édition du Next40 et du FT120, qui cherchent à mettre en lumière des start-up jugées prometteuses, a été publiée. A noter le départ d'OVHcloud et Believe qui ont réalisé leur introduction en bourse, ainsi que celui de Sigfox placée en redressement judiciaire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Voici les nouvelles pépites des Next40 et French Tech 120
Voici les nouvelles pépites des Next40 et French Tech 120 © Unsplash - Mat Napo

Les start-up les plus prometteuses de la French Tech sont recensées chaque année au sein des French Tech 120 et Next40. Pour leur troisième édition, ces classements ont été dévoilés le 1er février 2022. Fintech, edtech, santé, e-commerce, SaaS… Nombreux sont les secteurs à se retrouver dans ces classements lancés en 2019. L'objectif est de mettre en lumière les start-up françaises et plus globalement la réussite de l'écosystème.

Un écosystème en croissance
L'année 2021 a été faste pour la French Tech qui a levé un record de 11,56 milliards d'euros, selon le baromètre EY du capital risque en France. L'écosystème se félicite également d'avoir franchi le cap des 25 licornes en ce début d'année, un objectif fixé par Emmanuel Macron pour 2023. Si le nombre exact de ces entreprises privées, pas encore cotées, et valorisées 1 milliard de dollars est discutable, leur multiplication est une réalité. 5 start-up ont décroché ce statut sur le mois de janvier : Payfit, Qonto, Ankorstore, Exotec et Spendesk. Une croissance de l'écosystème qui va attirer les fonds et multiplier les opérations importantes.

D'ailleurs, le gouvernement assure que "le classement 2022 illustre l'accélération de la French Tech". L'ensemble des critères retenus pour intégrer ces classements ne changent pas tellement, mais la levée de fonds la plus faible dans le Next40 est passée de 22 millions d'euros en 2021 à 49,6 millions d'euros en 2022. Sur le FT120, elle est passée de 23 millions d'euros à 30 millions d'euros pour les start-up sélectionnées sur ce critère. Le chiffre d'affaires le plus faible, le deuxième critère de sélection pour le FT120, est passé de de 14 millions d'euros à 18,7 millions d'euros.


Les 120 start-up les plus prometteuses
Huit nouvelles venues intègrent directement le Next40 : Sorare, IAD, Dental Monitoring, Loft Orbital Technologies, Descartes Underwriting, 360 Learning, Malt et Lifen. Les autres start-up qui intègrent ce classement étaient présentes dans le FT120 l'année dernière (Aledia, Alma, Ankorstore, DNAScript, Ledger, Ornikar, Spendesk, Swile et Vestiaire Collective). Ces nouvelles venues montrent la diversité de la French Tech : Sorare, qui a réalisé la plus importante levée de fonds de la French Tech en 2021, surfe sur les NFT et l'engouement pour le football. A côté, Dental Monitoring et Lifen sont dans le secteur de la santé, Descartes Underwriting de l'assurance, 360 Learning de l'éducation…

Cette diversité se reflète dans le fait que de nombreuses start-up offrent désormais des solutions qui s'inscrivent dans le quotidien des Français. 62% d'entre eux utilisant les innovations du French Tech Next40 et FT 120 au moins une fois par mois, selon un sondage Ifop pour Roland Berger repris par le gouvernement. Cela montre qu'elles cherchent à mettre en place des solutions concrètes qui puissent aider les citoyens. Un but essentiel au regard de l'accompagnement et des aides proposées par l'Etat.
 

 

Sigfox, la grande absente ?
Qui dit nouvelles start-up à intégrer ces classements, dits départs. Une grande absente de cette troisième édition : Sigfox. La start-up à l'origine du réseau 0G pour connecter l'internet des objets cherche un repreneur. L'ancien porte-drapeau de la French Tech a annoncé le 26 janvier son placement en redressement judiciaire. Elle laisse donc sa place dans ce classement où elle était présente lors des deux premières éditions.

Sigfox n'est pas la seule à quitter ces classements, Believe et OVHcloud qui ont réalisé leur introduction en bourse, ne sont plus présentes non plus. Ont également quitté le Next40, sans intégrer le FT120 : AB Tasty, CityScoot, CybelAngel, Evaneos, Frichti (que la start-up allemande Gorillas veut racheter) et October. Neuf autres start-up ont quitté le Next40 mais sont encore listées dans le FT120 : Akeneo, Heetch, JobTeaser, Klaxoon, OpenClassrooms, Sendinblue, Skeepers, Wynd et Yubo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.