Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volocopter séduit l'entreprise de VTC asiatique Grab avec ses taxis volants

Volocopter et Grab nouent un partenariat dans le but de déployer un service de taxi volant en Asie du Sud Est. Les deux partenaires vont étudier la faisabilité du projet et chercher les meilleurs couloirs aériens pour déployer ce service.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volocopter séduit l'entreprise de VTC asiatique Grab avec ses taxis volants
Le Volocopter 2X en vol au-dessus du quartier de Marina Bay à Singapour. © www.kazakov.de

Le taxi volant de Volocopter a séduit Grab. La start-up allemande et l'entreprise de VTC implantée en Asie du Sud Est ont annoncé le 18 février 2019 avoir noué un partenariat pour déployer un service de taxi volant. Ils vont explorer dans un premier temps les perspectives offertes par cette solution de mobilité aérienne dans les mégapoles de la région.

 

A la recherche des routes les plus adaptées

Grab et Volocopter vont étudier la faisabilité de l'implantation d'un service de taxi volant, chercher les villes et les couloirs aériens les plus adaptés, et préciser les meilleurs cas d'usage. Grab est fortement implanté en Asie du Sud Est, une région du globe qui contient de nombreuses mégapoles congestionnées. Ces villes pourraient profiter d'un tel moyen de transport pour offrir un service de mobilité rapide sur certains couloirs aériens prédéfinis.

 

Au préalable, les deux partenaires envisagent de mener des tests de vol conjoint. Mais ils ne donnent aucune date précise, que ce soit pour ces tests, le déploiement d'une première expérimentation d'un service de taxi volant, ou son déploiement commercial.

 

Grab dans les pas d'Uber

La start-up allemande a déjà expérimenté son taxi volant Volocopter 2X au-dessus de Singapour, dans le quartier de Marina Bay en octobre dernier. Elle a aussi obtenu l’agrément d'organisme de conception (DOA) de la part de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) pour son nouvel appareil VoloCity. Elle souhaite commercialiser ce taxi volant dans les trois années qui suivent, tout en travaillant sur la conception d'un VoloPort : une plate-forme permettant le décollage et l'atterrissage de ses taxis volants.

 

Grab, de son côté, suit les pas d'Uber, qui cherche aussi à déployer un tel service et multiplie les contrats avec d'éventuels partenaires industriels. Les entreprises de VTC ont la base clients et la plate-forme logicielle pour lancer ce type de service, mais n'ont pas les compétences pour développer les appareils eux-mêmes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media