Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volvo investit dans le big data pour simplifier l’utilisation de ses voitures

Le constructeur automobile suédois Volvo se dote d’une plateforme big data pour mieux connaître ses clients et le fonctionnement réel de ses voitures. L’un des objectifs est de créer des véhicules plus simples à utiliser.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volvo investit dans le big data pour simplifier l’utilisation de ses voitures
Volvo investit dans le big data pour simplifier l’utilisation de ses voitures © Morberg - FlickR - C.C.

La data est en centre de la stratégie de transformation digitale de Volvo. Le constructeur automobile suédois, propriété du chinois Geely, met la dernière main à une plateforme big data fournie par Teradata. Cet investissement s’inscrit dans un projet de plusieurs millions d’euros visant à diffuser l’analyse des données dans tous les départements de l’entreprise, de la R&D au service après-vente, en passant par le marketing, la conception ou encore la production.

 

Depuis 2007, Volvo s’appuie sur un entrepôt de données et une solution d'analytique de Teradata pour le diagnostic des pannes, la gestion de la qualité, l’optimisation de la conception ou encore l’amélioration de la fabrication. Avec le projet big data, le constructeur veut aller plus loin en exploitant les données de ses voitures connectées et des interactions via le Web pour mieux connaître ses clients et les conditions d’utilisation de ses véhicules.

 

Leçons à tirer de la voiture autonome

"L’industrie automobile fondait jusqu’ici son approche client sur des campagnes de publicité et de communication, explique Jan Wassén, directeur business analytics. Le digital est en train de tout changer. Nous devons être présents sur les réseaux sociaux, nous intéresser aux activités de nos clients sur le Web et suivre à travers la connectivité l’utilisation de nos véhicules. La voiture autonome nous impose de revoir notre façon de concevoir pour créer dans l’avenir des voitures plus simples à conduire."

 

Près de 90% des voitures vendues  par Volvo sont connectées. Cette connectivité se limite aujourd’hui à des services télématiques, d’appel d’urgence ou de localisation. Volvo veut l’exploiter pour récolter des données sur le comportement du conducteur et le fonctionnement réel de la voiture.  Le constructeur s’intéresse également aux données de connexion des clients au Web. Selon Jan Wassén, 90% des configurations de voitures achetées sont réalisées en ligne.

 

2 défis à relever

Basée sur le standard Hadoop, la plateforme big data fournie par Teradata se destine à recueillir ces données et les préparer pour être analysées dans les différents départements de l’entreprise. Une équipe d’analystes et de data scientists soutiendra les utilisateurs. Elle compte aujourd’hui trois spécialistes, mais l’objectif est de l’étoffer, ce qui est un défi selon Jan Wassén, car ces profils sont rares sur le marché. "Un autre défi est de rapprocher le système de gestion SAP du nouvel entrepôt de données, ce qui n’est pas simple, note-t-il. Aujourd’hui, ces deux systèmes ne se parlent pas."

 

Le projet est mené en partenariat avec Ericsson pour la connectivité du véhicule et Celebrus pour la connectivité Web. Jan Wassén s’attend à ce que l’utilisation de la plate-forme big data monte rapidement en puissance. Et la connaissance de ce qui se passe dans la voiture ouvre à Volvo l’opportunité d’imaginer des services à fournir au conducteur.  

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale