Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Votre entreprise doit-elle entrer dans l’ère de l’Internet des objets ?

Les avantages de l’Internet des objets (IoT) ne concernent pas que les consommateurs. Il aura un impact économique potentiel de 2,3 trillions de dollars pour l’industrie manufacturière mondiale. Décryptage des retombées du boom des objets connectés pour les entreprises avec Sylvine Datry, responsable technique chez PTC France.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Votre entreprise doit-elle entrer dans l’ère de l’Internet des objets ?
Votre entreprise doit-elle entrer dans l’ère de l’Internet des objets ? © DR

Le nombre d’objets intelligents ne cesse de se développer, en réponse à la demande croissante du marché des biens de grande consommation. Gartner prévoit que, d’ici 2020, environ 26 milliards de produits connectés seront en service. Cela représente une moyenne de 3,3 appareils par personne sur la planète, sans compter les 7,3 milliards de smartphones et de tablettes qui devraient être vendus d’ici là.

Mais ne croyez pas que l’Internet des objets (IoT) et ses avantages ne concernent que les consommateurs. "L’IoT génère un accroissement de la valeur économique pour l’ensemble des entreprises et pour l’économie mondiale", estime Peter Sondergaard, Senior Vice President de Gartner Research.

retombées potentielles énormes pour les industriels

Selon un récent rapport du McKinsey Global Institute, l’IoT représentera une valeur ajoutée de 6,2 trillions de dollars par an pour l’économie mondiale d’ici 2025. Ce même rapport prévoit qu’à cette date, 80 à 100 % des industriels auront adopté les applications IoT, soit un impact économique potentiel de 2,3 trillions de dollars pour l’industrie manufacturière mondiale.

Les retombées potentielles pour les industriels seront non seulement énormes, mais l’IoT promet également d’éliminer les importantes lacunes en matière d’informations en temps réel relatives aux ateliers, à l’utilisation des produits et même à l’entretien des équipements. Il permettra aux fabricants de réduire les erreurs, d’améliorer la flexibilité en matière de gestion des modifications techniques tardives et enfin d’accélérer le lancement de nouveaux produits.

Naturellement, nombreuses sont les sociétés qui veulent leur part du gâteau et cherchent à tirer profit des avantages liés à l’IoT. Les fabricants souhaitant intégrer le secteur de l’IoT doivent prendre en considération les trois aspects suivants.

1. Que représente l’IoT pour votre entreprise ?

Chaque entreprise pourra tirer parti de diverses opportunités offertes par l’IoT, mais toutes les entreprises sont motivées par le même désir d’accroître leur chiffre d’affaires, d’évoluer efficacement et de se démarquer de la concurrence. Les industriels partant de zéro devront transformer leur modèle économique pour le rendre plus efficace et lucratif.

Selon Don Fike, Vice President et Technique Architect chez FedEx Corporate Services, il n’y a aucune raison pour que le secteur informatique ne puisse pas prendre en main l’exploitation de l’IoT afin d’en tirer profit. "Pour bien commencer, il convient d’étudier vos processus métier pour comprendre dans quelle mesure ceux-ci pourraient être affectés par les technologies de capteurs et les fonctionnalités en temps réel", déclare-t-il. "Prenez du recul et posez-vous la question suivante : "Quel serait l’impact de l’IoT sur mon processus métier ?".

2. Quel intérêt vos produits ont-ils à être connectés ?

Si un industriel décide de connecter ses produits, il doit évaluer sur quelle partie du cycle de vie se concentrer, sachant que les produits peuvent être connectés de manière intelligente du point de vue de la conception ou du service.

La conception de produits connectés nécessite également d’intégrer la production de matériel et la conception logicielle. La réussite de ces deux processus dépend d’une conception appropriée même si les approches sont très différentes. La production de matériel fait appel à la conception de produit et à l’ingénierie dans le cadre d’un cycle de développement long et linéaire.

La conception logicielle, pour sa part, survient sous la forme de boucles brèves et modulaires et nécessite l’intervention de divers types de concepteurs et de programmeurs. Les fabricants doivent s’assurer d’être en mesure de traiter les deux fonctionnalités.

3. Votre service informatique est-il prêt pour faire face à l’IoT et à ses problèmes de sécurité ?

Les sociétés doivent s’assurer de bien comprendre la technologie avec laquelle elles travaillent, ainsi que les questions de sécurité qu’elle implique. "Tout le monde s’accorde à dire que la sécurité est un problème, mais personne n’équipe ses logiciels pour la respecter réellement", confie Russell Fadel, CEO et cofondateur de ThingWorx dans un récent article.

L’IoT et tous les appareils connexes dotés d’une adresse IP créent de nouvelles zones susceptibles d’être la cible d’attaques conçues pour compromettre l’appareil ou pour accéder au réseau de l’entreprise (souvenez-vous du récent bug Heartbleed). Les équipes informatiques doivent être en mesure de surveiller régulièrement ces appareils, de les protéger des spams, des virus et des logiciels malveillants et être prêtes à traiter les nouveaux problèmes de sécurité à mesure qu’ils surviennent.

Suite à cette auto-analyse, certaines sociétés découvriront d’elles-mêmes qu’elles ne sont pas en mesure d’intégrer le secteur de l’IoT. Même si la valeur ajoutée pour les sociétés qui suivent cette voie est colossale, les transformations de l’entreprise doivent s’aligner sur les objectifs globaux de l’entreprise.

Sylvine Datry, Responsable technique PTC France

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media