Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Walmart renforce sa présence sur le marché chinois en partenariat avec JD.com

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Le géant du retail Walmart s'associe à l'e-commerçant chinois JD.com pour co-investir 500 millions de dollars dans le service d'épicerie et de livraison en ligne dada-JD Daojia.

Walmart renforce sa présence sur le marché chinois en partenariat avec JD.com
Walmart renforce sa présence sur le marché chinois en partenariat avec JD.com © Walmart

Cela fait déjà quelques années que Walmart manoeuvre pour s'imposer sur le marché chinois. La pointure américaine du retail, qui s’était déjà rapprochée deux ans plus tôt de l’entreprise de e-commerce chinoise JD.com, renforce aujourd’hui sa stratégie en investissant dans Dada-JD Daojia, une épicerie en ligne assurant également des services de livraison. D'après Techcrunch, la start-up chinoise a annoncé jeudi 8 août avoir reçu 500 millions de dollars d’investissement de Walmart et de JD.com, à qui la société appartient déjà en partie.

 

En effet, Dada-JD Daojia est issue d’une fusion entre JD Daojia, une plateforme de JD.com pour faire ses courses en ligne auprès de supermarchés, et Dada, une plateforme de livraison reposant sur un vaste réseau de coursiers indépendants. Le service de livraison en une heure de JD Daojia brasse chaque mois 20 millions de consommateurs par mois, tandis que Dada comptabilise 10 millions de livraisons journalières dans plus de 400 grandes villes du pays, selon CNBC.

 

Une stratégie de codéveloppement

Présent dans 200 boutiques implantées dans une trentaine de villes chinoises, Walmart faisait déjà partie du réseau de Dada-JD Daojia, mais cet investissement permet au géant du retail de devenir partie prenante de ce business. L'un des objectifs de l'Américain est d’améliorer sa stratégie omnicanal et l'expérience "online-to-offline" qu'il propose à ses clients.

 

Ce nouvel investissement poursuit une stratégie entamée deux ans plus tôt. En 2016 le géant du retail, comprenant qu"il aurait du mal à faire face aux deux poids lourds du e-commerce chinois, JD.com et Alibaba - qui pesaient alors près de 80% des ventes en ligne -, avait préféré céder sa propre plateforme de e-commerce, Yihaodian, à JD.com, se contentant d'y être hébergé, expliquait Techcrunch dans un article publié en juin 2016. Il annonçait aussi prendre 5% au capital de JD.com, puis 10% le mois suivant, dans le cadre d'un partenariat stratégique avec le e-commerçant chinois. De quoi revenir sur le marché, mais avec, cette fois, JD à ses côtés.

 

Le marché chinois du retail est en pleine ébullition depuis que les géants du commerce électronique y multiplient les partenariats avec les commerçants désireux de développer des offres omnicanal. Starbucks s’est ainsi attaché les services d’Alibaba pour accélérer la digitalisation de ses services en Chine. Les clients de l’enseigne américaine de café peuvent désormais commander leur boisson en ligne sur la plateforme Ele.me d’Alibaba avant d’être livrés par un coursier à vélo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale