Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Walmart va tester un chatbot pour automatiser ses négociations commerciales

Le distributeur américain Walmart veut automatiser ses négociations commerciales pour optimiser ses coûts. Il a choisi pour ce faire la solution de chatbot de la start-up Pactum.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Walmart va tester un chatbot pour automatiser ses négociations commerciales
Walmart va tester un chatbot pour automatiser ses négociations commerciales © Pactum

La start-up Pactum vient de convaincre un retailer de taille. La jeune pousse, qui développe une solution d'automatisation de négociations commerciales, se réjouit dans un communiqué publié le 26 mars d’avoir signé un contrat avec Walmart. Le distributeur américain va mener un projet pilote pour tester cette technologie dans le cadre de ses contrats avec certains de ses fournisseurs.

Pour créer sa solution, Pactum est partie du constat que les négociations commerciales font perdre, du fait de contrats désavantageux, entre 17% et 40% de la valeur d'une transaction donnée. Pour rappel, les négociations commerciales sont des rencontres périodiques – en France, elles sont annuelles – qui permettent de fixer le cadre des relations commerciales entre un industriel et un distributeur concernant les gammes de produits que ce dernier propose à l’enseigne, ainsi que les tarifs et conditions de vente (promotions, logistiques, innovations…).

Renégocier les contrats déséquilibrés

La solution, lancée il y a quelques mois, est une plate-forme qui effectue automatiquement et à grande échelle ces négociations commerciales via des chatbots. L’outil évalue les termes de l'accord et offre une analyse "impartiale" qui débouche soit sur un développement commercial, soit une renégociation de l’accord si celui-ci n’a pas été estimé équitable. La solution, qui intègre l’historique des accords, génère ensuite un contrat sur-mesure et prêt à être signé.

Le chatbot se concentre sur les échanges qui répondent à des conditions contractuelles similaires en les optimisant, alors qu’ils sont traditionnellement menés en parallèle les uns des autres. Un gain de temps qui permet aux équipes de se concentrer sur les négociations impliquant des transactions les plus importantes. Une fois la négociation terminée, les informations sont automatiquement mises à jour dans les systèmes informatiques tels que les ERP et les CRM.

L’offre de Pactum se ne limite pas au retail, mais vise tous les secteurs nécessitant des contractualisations commerciales, comme l'immobilier, les marketplaces ou la publicité en ligne. Créée en 2018 par les trois Estoniens, Pactum (du latin signifiant pacte, convention) est basée à Mountain View, en Californie. Certaines activités sont néanmoins localisées à Tallinn. La pépite bénéficie de soutiens de poids, parmi lesquels des fondateurs de Skype et de la fintech TransferWise.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media