Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Washington mène "des opérations offensives" pour assister l'Ukraine, confie un commandant cyber

Paul Nakasone, directeur de la NSA et commandant de l'US Cyber Command, a reconnu publiquement que les Etats-Unis mènent des opérations offensives et défensives pour aider l'Ukraine à lutter contre les cyberattaques dans le cadre de l'invasion par la Russie. Une prise de parole inhabituelle mais dont le contenu ne surprend personne.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Washington mène des opérations offensives pour assister l'Ukraine, confie un commandant cyber
Washington mène "des opérations offensives" pour assister l'Ukraine, confie un commandant cyber © Compte Twitter de Paul Nakasone

Les Etats-Unis mènent "une série d'opérations sur tout le spectre cyber : opérations offensives, défensives [et] d'information" pour assister l'Ukraine dans le cadre de l'invasion de la Russie, a lâché Paul Nakasone, directeur de la National Security Agency (NSA) et commandant du US Cyber Command, lors d'une interview accordée à la chaîne Sky News

S'exprimant à Tallinn à l'occasion de la conférence CyCon sur les cyberconflits, en Estonie, le général a déclaré qu'il s'inquiétait "chaque jour" du risque d'une cyberattaque russe visant les Etats-Unis. A ce titre, les opérations de détection étaient "un moyen efficace de protéger à la fois l'Amérique et ses alliés".
 

Un cadre légal respecté sous supervision de l'armée

Sans surprise, Paul Nakasone n'a pas détaillé les activités mais il a affirmé qu'elles s'inscrivaient bien dans un cadre légal, supervisées par l'armée et par le biais d'une politique décidée par le ministère américain de la Défense. "Mon travail consiste à fournir une série d'options au secrétaire à la Défense et au président, et c'est donc ce que je fais", a-t-il ajouté. Il a également noté que, contrairement à la Russie qui mène "des opérations d'information fondées sur des mensonges", les Etats-Unis souhaitent découvrir "la vérité". 

Interrogé sur les rumeurs évoquant une exagération des cyberattaques menées contre l'Ukraine, le général a répondu qu'il n'était absolument pas d'accord avec ces affirmations et qu'au contraire il félicitait "le gouvernement et les défenseurs de Kiev (la capital de l'Ukraine, ndlr) pour leur résilience". Il cite notamment l'attaque informatique qui a touché le satellite KA-SAT. Fait rare, l'Union européenne, ses Etats membres et ses partenaires internationaux, ont publiquement accusé la Russie d'être à l'origine de cet incident.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.