Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wave lève 30 millions de dollars pour s'imposer sur le marché des concerts virtuels

Levée de fonds Wave, une start-up spécialisée dans la réalisation de concerts virtuels, annonce ce 11 juin avoir bouclé un tour de financement de 30 millions de dollars. La société basée à Los Angeles a créé une technologie permettant de restituer les performances des artistes avec des avatars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wave lève 30 millions de dollars pour s'imposer sur le marché des concerts virtuels
Wave lève 30 millions de dollars pour s'imposer sur le marché des concerts virtuels © Wave

Wave a annoncé ce 11 juin 2020 une levée de fonds de 30 millions de dollars dirigée par Maveron, société de capital-risque cofondée par Howard Schultz, ancien PDG de Starbucks. Ce nouveau cycle de financement doit permettre à cette start-up de Los Angeles de poursuivre le développement "d’avatars personnalisés, d’environnements, de formats virtuels et d’expériences interactives", explique-t-elle dans un communiqué. Une accélération à l’international, notamment en Chine et au Japon, est également prévue.

Outre Maveron, l'entrepreneur et business angel Scott Braun, l'ancien joueur de base-ball Alex Rodriguez, Rick Farman, cofondateur de la start-up Superfly et Kevin Lin, cofondateur de Twitch, NTT DoCoMo Ventures, Avex ou encore Raised in Space rejoignent les investisseurs historiques. Cette opération porte son financement total depuis sa création à 40 millions de dollars.

Une plateforme tournée vers la diffusion de contenus

Fondée en 2016 par Adam Arrigo et Aaron Lemke, Wave a mis au point une technologie à la croisée des jeux vidéo et du monde du spectacle. Sa plateforme propose des concerts d’artistes qui sont représentés sous forme d’avatars. Les personnages virtuels reproduisent les mouvements et mimiques des artistes qui se "produisent" dans des environnements dédiés. Les spectateurs peuvent assister au concert sous forme d'avatars.

Au départ strictement positionnée sur le divertissement en réalité virtuelle, Wave (anciennement baptisée TheWaveVR) s’est progressivement tournée vers les plateformes de diffusion en direct. Les contenus sont désormais distribués sur différentes plateformes comme YouTube, Twitch et Facebook, ainsi que sur l’application Wave, qui fonctionne en réalité virtuelle avec les écosystèmes Oculus et Steam. L’entreprise californienne travaille avec les labels et les artistes indépendants à la recherche de nouvelles formes de distribution et de monétisation dans un secteur déjà transformé par le numérique.

L'effet Fortnite

La pépite du divertissement virtuel veut profiter du contexte très particulier du Covid-19. Alors que de nombreux concerts sont annulés ou reportés, et que les mesures de distanciation sociale vont entraîner une diminution de spectateurs dans les salles ou les lieux de festivals, la diffusion de concerts en direct est une vraie opportunité pour l’industrie de la musique. L'énorme succès (27 millions de spectateurs) du concert de Travis Scott dans Fortnite a contribué à cette prise de conscience et a certainement motivé les investisseurs de cette levée de fonds.

La force de Wave est de proposer un environnement immersif et surtout multi-utilisateurs. La société revendique plus de 50 concerts virtuels avec des artistes comme John Legend, Tinashe ou encore Jean-Michel Jarre. Elle n'est pas seule sur le créneau. En mai, Sony expliqué par la voix de son dirigeant que la réalité virtuelle était une solution pour pallier les mesures de distanciation sociale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media