Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Waymo fait le bilan : 10 millions de kilomètres et 18 accidents pour ses véhicules autonomes en Arizona

Après deux ans d'essais réalisés à Phoenix, dans l'Arizona, Waymo fait le bilan. La filiale d'Alphabet spécialisée dans le développement de véhicules autonomes affirme que ses véhicules autonomes ont été impliqués dans 18 accidents.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Waymo fait le bilan : 10 millions de kilomètres et 18 accidents pour ses véhicules autonomes en Arizona
Waymo fait le bilan : 10 millions de kilomètres et 18 accidents pour ses véhicules autonomes en Arizona © Waymo

Plus de 32 millions de kilomètres sur route ont été parcourus par la technologie de conduite autonome développée par Waymo depuis 2009. Un nombre assez conséquent de kilomètres qui ont permis à Waymo de déployer un service de robot taxi sans opérateur de sécurité ouvert au grand public dans la ville de Phoenix dans l'Arizona en octobre. La filiale d'Alphabet en profite pour publier vendredi 30 octobre 2020 un bilan de ses deux ans d'expérimentations menées à Phoenix.

Les véhicules autonomes impliqués dans 18 accidents
Depuis le début des tests menés à Phoenix, les véhicules autonomes de Waymo ont parcourus 9,8 millions de kilomètres avec un opérateur de sécurité et 104 607 kilomètres sans opérateur de sécurité à bord. Ces tests, sans opérateur de sécurité, correspondent à une conduite autonome de niveau 4 SAE, c'est-à-dire que les véhicules circulent uniquement dans un périmètre bien définis.

Les véhicules autonomes de Waymo ont été impliqués dans 18 accidents avec des piétons, cycliste, conducteur ou d'autres objets présents sur la voie. Des accidents qui sont arrivés dans des conditions de circulations réelles. En outre, Waymo rapporte 29 accidents qui sont arrivés lors de simulations, c'est-à-dire lors d'un entraînement virtuel de son système de conduite autonome. Waymo assure que personne n'a été gravement blessé lors de ces divers "événements" et que presque toutes les collisions sont du fait d'un autre conducteur, d'un cycliste ou d'un piéton.

Dans ces chiffres, Waymo explique prendre en compte deux types d'événements. D'une part, les événements dans lesquels ses véhicules autonomes ont subi une forme de collision ou de contact avec un autre usager. D'autre part, les désengagements, c'est-à-dire les événements lors desquels l'opérateur de sécurité a repris le contrôle du véhicule sinon la situation aurait conduit à un accident. A partir de ces désengagements, Waymo simule ce qui se serait passé si le conducteur n’avait pas désengagé le système de conduite autonome du véhicule. Un second scénario est donc simulé afin de voir comment le véhicule aurait réagi et utiliser ces données pour améliorer le système de conduite autonome.

Les collisions par derrières sont les plus fréquentes
Pour l'instant, les véhicules autonomes sans opérateur de sécurité ont été impliqués dans un seul accident qui est une collision du véhicule autonome par l'arrière, détaille The Verge. Ces collisions par l'arrière sont d'ailleurs les plus fréquentes. Celles-ci sont peut-être dues à la plus faible vitesse des véhicules autonomes ?

Waymo compte aussi 14 accidents qui sont des collisions sur l'aile du véhicule : dans l'ensemble de ces accidents, sauf un, c'est le véhicule autonome qui s'est fait percuter. L'unique accident ou le véhicule autonome a percuté un autre sur l'aile est survenu lors d'une simulation. Une seule collision réelle et non simulée est survenue à une intersection. Celle-ci est due au fait qu'un autre véhicule a grillé un feu rouge et percuté la voiture Waymo.

La publication de ces chiffres par Waymo a probablement pour but de montrer qu'il est transparent dans ses essais, que ce soit avec les autorités ou le grand public. Aux Etats-Unis, aucune réglementation à l'échelle fédérale n'impose la publication de telles données et aucun standard n'a été établi pour contrôler et valider les systèmes de conduite autonome.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media