Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Waymo peut tester ses véhicules autonomes et sans chauffeur en Californie

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Waymo peut tester ses véhicules autonomes sans conducteur sur route ouverte dans une zone restreinte de la Silicon Valley. La filiale d'Alphabet spécialisée dans le développement des véhicules autonomes est la première à recevoir cette autorisation du Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie.

Waymo peut tester ses véhicules autonomes et sans chauffeur en Californie
Waymo peut tester ses véhicules autonomes et sans chauffeur en Californie © Waymo

Feu vert des autorités californiennes. Waymo a annoncé mardi 30 octobre 2018 avoir reçu l'autorisation du Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie de tester ses véhicules autonomes et sans conducteur sur route ouverte. La filiale d'Alphabet devient ainsi la première à recevoir une telle autorisation dans cet Etat depuis le changement de législation opéré en avril dernier et permettant les essais de véhicules autonomes sans conducteur dans des conditions précises et clairement définies.

 

Des véhicules autonomes sans chauffeur à Phoenix

Le permis décroché par Waymo en Californie lui permet de mener des essais de jour comme de nuit sur des routes ayant une vitesse maximale d'environ 100 km/h (65 miles par heure). Waymo assure que ses véhicules peuvent facilement gérer le brouillard et la pluie légère et que le permis octroyé par le DMV lui permet donc de rouler sous ces conditions. La filiale d'Alphabet explique que si l'un de ses véhicules se retrouve dans une situation qu'il ne comprend pas il s'arrête à endroit sûr jusqu'à ce qu'il sache comment procéder ou contacte éventuellement le gestionnaire de la flotte.

 

Mais la Californie n'est pas le premier Etat dans lequel Waymo teste des véhicules autonomes sans chauffeur. La société a lancé un programme "early rider" en avril 2017 à Phoenix dans l'Arizona. Via ce programme des habitants peuvent postuler afin d'accéder à la flotte de monospaces autonomes de Waymo. Et depuis mai 2018, certains d'entre eux peuvent commander un véhicule autonome sans chauffeur, rappelle TechCrunch. Dans la Silicon Valley, les premières courses parcourues dans des véhicules autonomes sans chauffeurs seront quant à elles proposées aux salariés de Waymo. Après seulement, la société ouvrira peut-être cette possibilité à certains citoyens, comme à Phoenix.

 

Une zone de tests restreinte

Pour l'instant, Waymo peut mener ces essais sur une zone assez restreinte de la Silicon Valley comprenant Moutain View, Sunnyvale, Los Altos, Los Altos Hills et Palo Alto (en bleu sur la carte ci-dessous). Waymo se veut rassurant en précisant qu'elle connait bien cette zone qui abrite son siège ainsi que celui de sa maison-mère Alphabet. Et les habitants de ces quartiers sont habitués à côtoyer des véhicules autonomes puisque cette zone abrite le siège de nombreuses start-up travaillant dans ce domaine et testant leurs véhicules. Waymo ne se ferme aucune porte. La société précise déjà qu'elle informera la population et demandera l'autorisation au DMV de Californie pour étendre encore plus sa zone d'essai.

 

 

Waymo, qui a débuté ses recherches sur les véhicules autonomes en 2009,a annoncé début octobre que ses véhicules ont déjà parcouru plus de 16 millions de kilomètres en mode autonome sur les routes publiques de 25 villes différentes. A cela, s'ajoutent près de 4 milliards de kilomètres parcourus lors de simulations. Avec ce nouveau permis, Waymo franchit une nouvelle étape vers l'établissement d'une flotte de robots-taxis.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale