Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Waymo réalise ses premières courses dans des véhicules autonomes sans chauffeur de sécurité

Vu ailleurs Waymo retire les chauffeurs de sécurité de ses véhicules autonomes. Quelques "early riders" du côté de Phoenix (Arizona, Etats-Unis) peuvent monter à bord de robot taxi Waymo sans qu'aucun chauffeur de sécurité de soit présent à bord, annonce l'agence de presse Reuters.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Waymo réalise ses premières courses dans des véhicules autonomes sans chauffeur de sécurité
Waymo réalise ses premières courses dans des véhicules autonomes sans chauffeur de sécurité © Waymo

Waymo avait annoncé au début du mois vouloir bientôt retirer les chauffeurs de sécurité présents à bord de ses véhicules autonomes. C'est désormais chose faite. La filiale d'Alphabet spécialisée dans le développement de véhicules autonomes permet à quelques centaines de personnes triées sur le volet de bénéficier de courses à bord de l'un de ses véhicules sans qu'aucun opérateur de sécurité ne soit présent à bord, annonce Reuters lundi 28 octobre 2019.

 

Des premières courses réalisées à Phoenix

Comme prévu, ces premières courses sans chauffeur sont réalisées à Phoenix. C'est dans cette ville de l'Arizona (Etats-Unis) que Waymo a lancé en décembre 2018 son premier service commercial de robot taxi à la demande baptisé Waymo One. Un service adressé à ses "early riders" ou premiers adoptants dont certains bénéficient aujourd'hui de courses pleinement autonomes.

 

L'annonce a été faite par John Krafcik lors d'un dîner en présence de journalistes qui s'est tenu dimanche, détaille l'agence de presse. Le CEO de Waymo a précisé que seul un petit nombre de courses ont été réalisées dans ces conditions et que les utilisateurs de ce service sans chauffeur ont signé un accord de confidentialité. John Krafcik n'a pas donné de précisions sur quand ou à quelle rapidité ce service pourrait être étendu, ajoute Reuters.

 

Waymo en quête de diversification

Waymo regarde au-delà d'un service de robot taxi et cherche à diversifier ses activités pour générer des revenus. La filiale d'Alphabet réfléchit à proposer sa plate-forme de véhicule autonome à des services de livraison, affirme Reuters, et envisage de commercialiser sa technologie en marque blanche auprès des constructeurs.

 

Waymo teste ainsi sa plate-forme de conduite autonome sur des camions du constructeur américain Peterbilt. Des essais de son système de conduite autonome avec des camions sont menés dans le Michigan, l'Arizona et la Géorgie. Mais la réglementation actuelle ne permet pas de faire circuler des camions autonomes sans chauffeur, selon le CEO de Waymo.

 

La multiplication des partenariats

Waymo envisage aussi d'implémenter sa technologie sur des véhicules qui pourraient à l'avenir rejoindre une flotte de véhicules en auto-partage. Une stratégie de diversification qui est d'autant plus importante que les recherches sur cette technologie sont très coûteuses. La filiale d'Alphabet a conclu un partenariat avec l'Alliance Renault-Nissan pour "explorer les services de mobilité autonome" en France et au Japon.

 

Waymo a aussi des accords pour utiliser les monospaces de Fiat Chrysler Automobiles NV et les Jaguar iPace pour sa flotte de robots taxis. La société a d'ailleurs annoncé sur Twitter l'ouverture de son usine du côté de Détroit. Cette usine, qui lui permet d'intégrer sa plate-forme de conduite dans divers véhicule, a déjà équipé une trentaine de iPace.

 

 

 

Plus globalement, bon nombre de constructeurs automobiles forment des alliances et des partenariats dans ce domaine, témoignant de la nécessité de partager les coûts de la recherche sur les véhicules autonomes. En Europe, les constructeurs BMW et Daimler ont décidé d'unir leurs services de mobilité avant de conclure un partenariat stratégique dans le domaine du véhicule autonome. Plus récemment, Volkswagen s'est rapproché de Ford et Argo AI. Les annonces se suivent et se ressemblent.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale