Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Web, set et match !

Dans son article daté du 11 juin 2013, le site français cdusport.com revient sur le bilan de Roland Garros sur les réseaux sociaux. Pendant deux semaines le tournoi du Grand Chelem a mobilisé les joueurs, les partenaires et les supporteurs sur la toile.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Web, set et match !
Web, set et match ! © Capture d'écran - Twitter RG


Roland Garros 2013 s’est achevé dimanche 9 juin 2013 sur une huitième victoire de l’espagnol Rafael Nadal. Le site français cdusport.com est revenu le 11 juin, sur le tournoi Roland Garros autour duquel les réseaux sociaux se sont animés pendant 2 semaines. Une infographie a été réalisée par Havas Sports Entertainment pour illustrer la compétition sur la toile.

En marge de la compétition, Jo-Wilfried Tsonga a participé à un événement organisé par la banque BNP Paribas et l'agence We are social. Pendant une heure, plusieurs twittos ont pu entraîner le français via le réseau social en lui envoyant des tweets d'encouragement et en s'inscrivant sur le site tweetandshoot.wearetennis.com. Par ailleurs, Jo-Wilfried Tsonga a gagné plus de 26% de followers après sa victoire en 3 sets contre Roger Federer.

Ce dernier a réalisé la meilleure opération Twitter du tournoi : en créant son compte sur le réseau social deux jours avant la compétition, le champion suisse a attiré 337 000 followers en l’espace de 16 jours. 

Le buzz du "commentateur fou"

Du côté des partenaires, c’est le sponsor BNP Paribas qui a le plus fait parlé de lui durant la compétition, avec 1421 mentions sur les réseaux sociaux. Orange arrive en 2e position avec 1323 mentions. La marque a été très présente durant les deux semaines de compétition, notamment en proposant son application Roland Garros sur Android. Fly Emirates, nouveau partenaire du tournoi, a été mentionnée 584 fois via Twitter et Facebook.

Le commentateur de France Télévision Pierre-Etienne Léonard a créé le buzz sans le vouloir. Seul dans sa bulle pour commenter un match qui avait du mal à se lancer, il s'est mis à chanter, à hurler sur certains points et à railler le look des aficionados présents dans les gradins. Il a provoqué l'hilarité des téléspectateurs et en l'espace de 4 jours, son nom a été mentionné 436 fois sur le web... audience certainement poussée par la reprise de la séquence dans le Petit journal de Yann Barthès.

Wassinia Zirar

Infographie réalisée par Havas Sports Entertainment :

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale