Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Web Summit] Uniti, le constructeur de voitures électriques qui veut remplacer le volant par… un double joystick

Le nouveau constructeur automobile suédois Uniti a fait parler de lui au Web Summit avec la présentation de l'interface de bord de sa future citadine électrique. Plus besoin de volant à l'ère du véhicule autonome, juge son fondateur Lewis Horne. La start-up compte le remplacer par… un double joystick.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uniti, le constructeur de voitures électriques qui veut remplacer le volant par… un double joystick
[Web Summit] Uniti, le constructeur de voitures électriques qui veut remplacer le volant par… un double joystick © Web Summit

Les voitures du futur auront-elles un volant et des pédales ? Pas si l'on en croit Google, Volkswagen, Ford et quelques autres poids lourd de l'industrie qui considèrent que les véhicules autonomes n'en auront plus besoin, puisque le conducteur humain n'aura plus à reprendre le contrôle. On parle ici de véhicules de niveau 5.

 

Mais est-ce bien réaliste ? Pas selon Lewis Horne, fondateur de la start-up suédoise Uniti, nouvel acteur du véhicule électrique. Passer du tout-volant au zéro volant brutalement est impensable, selon lui. "L'industrie automobile veut vous faire croire que l'on va basculer d'un volant à… absolument rien. Ce serait comme passer directement d'un Nokia 3310 à Siri, sans transition", a-t-il déclaré lors d'une keynote au Web Summit. "Les humains veulent pouvoir rester en contrôle, et ils adorent conduire !"

 

Moitié tablette, moitié manette de jeu vidéo

Pour Uniti, il faut une interface transitionnelle - un peu comme le doudou des enfants. La start-up, qui dévoilera son premier modèle en décembre, est partie d'une page blanche pour imaginer un nouveau système de commandes.  Il n'a pas de nom commercial mais répond au principe de "parallel joystick steering method", ce qui donne en bon français "joysticks parallèles de pilotage". La start-up dit s'être inspirée des interfaces que les fameux millennials utilisent le plus : ceux des smartphones ou des consoles de jeu.

 

Le prototype présenté au Web Summit (une version de travail qui ne préfigure pas le résultat final) ressemble à une manette de jeu vidéo coupée en deux : une palette pour chaque main, à l'image des contrôleurs des casques de réalité virtuelle, avec une large tablette tactile au centre. Les mouvements des deux poignées à retour de force sont coordonnés. Les doigts reposent sur le manche pour diriger le véhicule (en avant, en arrière, sur les côtés), comme le manche d'un avion. Les pouces peuvent simultanément activer une surface tactile. "Cette interface a été pensée pour la génération qui swipe", précise le patron d'Uniti. Ces mini écrans pourraient servir à contrôler les phares ou les clignotants, par exemple. L'écran du milieu (avec interface haptique) diffuse les images de la caméra de contrôle arrière, qui remplace le rétroviseur intérieur et des informations sur la vitesse, la navigation, le système den conduite autonome. Uniti entend aussi déployer des capteurs pour connaître l'état d'esprit du conducteur, son niveau de fatigue, de stress et personnaliser son expérience en conséquence.

 

 

Rien de vraiment nouveau

Uniti en dira plus sur ce système de commandes lors de la présentation officielle de son premier modèle le 7 décembre. Mais d'ores et déjà, on peut dire que le suédois (qui dispose d'un partenariat avec Siemens pour la production) ne fait que reprendre de vieilles recettes de la vieille industrie automobile. Plusieurs constructeurs avaient présenté dans les années 90 des concept-cars équipés de joysticks à la place du volant, comme par exemple la Saab 9000 "Prometheus" ou la Mercedes F200 Imagination. Plus tard, la Honda EV-ster a inauguré le concept du double joystick de contrôle très semblable à celui d'Uniti. Tous ces modèles ont fini au musée ou n'ont jamais été commercialisés… Uniti sera-t-il le premier à franchir le cap de la production ? Cela reste à voir. Dans un premier temps les joysticks parallèles ne seront proposés qu'en option aux acheteurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale