Welcome to the Jungle lève 50 millions d’euros et se lance sur le marché américain

Welcome to the Jungle, start-up française spécialisée dans la recherche d'emploi et le recrutement, annonce une levée de fonds en série C de 50 millions d’euros. Elle va lui servir à enrichir les fonctionnalités de sa plateforme, mais surtout à conquérir le marché américain.

Partager
Welcome to the Jungle lève 50 millions d’euros et se lance sur le marché américain

Welcome to the Jungle est une plateforme qui comprend à la fois un media spécialisé sur les questions professionnelles et un site de mise en relation entre recruteurs et candidats. La start-up française, qui compte aujourd’hui 3 millions de visiteurs uniques par mois, 5 000 clients et réalise 30 millions d’euros de revenu annuel récurrent (ARR) commence bien l’année en bouclant un nouveau tour de table en série C de 50 millions d’euros.

En plus de ses partenaires historiques (Revaia, Wange et Bpifrance), elle a acquis de nouveaux investisseurs comme le groupe ADP ou la société d’investissement Blisce. Cette nouvelle levée, huit fois plus élevée que la précédente, va permettre à Welcome to the Jungle d’ajouter à sa plateforme de nouvelles fonctionnalités, mais surtout de se lancer sur le marché américain, le tout grâce au recrutement, dans les 10 mois à venir, d’une cinquantaine de personnes.

S’adapter aux nouvelles demandes des candidats post «Grande Démission»

La "Grande Démission", ce phénomène de lassitude professionnelle qui a commencé aux États-Unis à l’été 2020, suite à la pandémie de Covid-19, a modifié les attentes des salariés, les poussant à revoir leurs modes de vies et de travail ainsi que leurs priorités.

Pour la start-up de digital RH, il s’agit donc de s’y adapter. La plateforme proposera ainsi, dans les mois à venir, davantage de critères de filtrage correspondant aux nouvelles attentes des candidats, notamment sur le cadre et les conditions de travail mais aussi sur les engagements sociétaux et environnementaux des entreprises, auxquels de plus en plus de candidats sont sensibles. Ces derniers devraient notamment pouvoir filtrer les sociétés ayant obtenu le label Bcorp, une certification américaine accordée à celles qui répondent à des exigences sociétales et environnementales, de gouvernance ainsi que de transparence envers le public.

De leur côté, les entreprises, qui souscrivent, rappelons-le, un abonnement payant à la plateforme leur permettant de publier leurs offres d’emploi, mais aussi de développer leur marque employeur, verront elles aussi leurs possibilités augmenter. La start-up devrait par exemple créer une fonction statistique leur permettant de voir si les efforts réalisés sur la marque employeur fonctionnent, et plus de précision sur la consultation de leur offre. Ils auront également accès à davantage d’informations sur le profil des candidats.

American dream

Mais surtout, cette levée va servir à enclencher le lancement de la start-up parisienne sur le marché américain. "On y pense depuis longtemps, mais là c’est le bon moment", se réjouit Jérémy Clédat, CEO et co-fondateur de Welcome to the Jungle.

Cette expansion passe par l’ouverture d’un bureau à New-York et le recrutement de quinze personnes sur place. Mais surtout, par l’adaptation de la plateforme au marché américain. Des adaptations légales d’abord, par exemple, l’obligation de faire apparaître au minimum une fourchette de salaire pour chaque offre, appliquée dans certains états américain. Mais aussi des adaptations liées à la culture du pays. Il va par exemple falloir faire davantage de place aux avantages proposés par les entreprises. "Aux États-Unis, si vous n’indiquez que le salaire, il manque une partie de l’information dont le candidat a besoin. Pour un Américain, c’est très important de connaître la sécurité sociale et l’assurance santé que propose l’employeur".

Le co-fondateur se veut plutôt confiant : "On est sur un marché très concurrentiel mais le côté média nous permet de nous démarquer et de nous faire une place. Nos premiers essais montrent que beaucoup d’entreprises sont réceptives à notre positionnement, on a validé le besoin candidat et on y répond, donc il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. C’est un gros challenge, on reste humble, mais on pense qu’on a les armes pour s’attaquer à ce marché !"

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS