Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

WeRide dévoile un "Robovan" pensé pour les livraisons autonomes

Vu ailleurs WeRide, pépite chinoise spécialisée dans les systèmes de conduite autonome, dévoile "Robovan", un fourgon conçu pour réaliser des livraisons autonomes. Mais pas seulement. Ce véhicule, développé dans le cadre d'un partenariat avec Jiangling Motors et ZTO Express, pourrait également être utilisé dans le cadre du transport de passagers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

WeRide dévoile un Robovan pensé pour les livraisons autonomes
WeRide dévoile un "Robovan" pensé pour les livraisons autonomes © WeRide

WeRide accélère. La pépite chinoise spécialiste des véhicules autonomes a annoncé jeudi 9 septembre 2021 avoir noué un partenariat avec le constructeur automobile Jiangling Motors et l'entreprise de livraison ZTO Express. Le but : concevoir un "Robovan", un véhicule de livraison autonome, comme le rapporte CNBC.

Encore en phase de tests
Ce partenariat a une visée commerciale puisque l'idée est de déployer un service de livraison urbaine. WeRide va logiquement fournir la technologie de conduite autonome, Jiangling Motors va s'occuper de la fabrication du véhicule et ZTO de le déployer pour ses opérations logistiques. "Nous pensons que la frontière entre les véhicules pour le transport de passagers et la logistique urbaine s'estompe, a expliqué Tony Han, CEO de WeRide, à CNBC. C'est un véhicule autonome. Si vous mettez un siège il peut faire office de robot taxi. Si vous mettez une cabine c'est un véhicule conçu pour la logistique".

Dans un premier temps, WeRide souhaite tester son Robovan à deux ou trois endroits différents afin de l'améliorer. Une fois que ces projets pilotes seront menés, le Robovan pourra être déployé à grande échelle. Aucune précision de calendrier n'a été donnée pour l'instant. Mais Tony Han a ajouté s'attendre à déployer des "dizaines de milliers" de Robovans dans le futur.
 


 

WeRide multiplie les débouchés
WeRide, qui a levé 330 millions de dollars lors de sa dernière levée de fonds annoncée en juin dernier, était alors valorisée à 3,3 milliards de dollars. La jeune pousse est notamment soutenue par l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Fondée en 2017, la start-up mène de nombreux essais et son service de robot taxi à Guangzhou est ouvert au public.

Récemment, WeRide a annoncé vouloir également développer des bus autonomes pour les services de transport en commun et avoir mis au point un Robobus, une navette autonome pensée pour être exploitée en ville. Allant dans ce sens, elle s'est emparée de la start-up MoonX en juillet dernier. Start-up qui se concentrait sur le développement de camions autonomes.

Des synergies existent entre ces différents services. Tony Han pense d'ailleurs que les applications de transport de passagers et de colis peuvent "partager une technologie et les deux peuvent potentiellement générer des profits et revenus importants". WeRide compte ainsi multiplier les cas d'usages avec sa technologie de conduite autonome. Une stratégie d'autant plus nécessaire que les coûts de R&D sont très conséquents.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.