Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

WeTruck, le covoiturage par camion

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Partager le véhicule d'un autre conducteur, pour un tarif modique, en réservant par internet, c'est le pari de cette start-up. L'innovation, c'est que le voyage se fait... en camion !

WeTruck, le covoiturage par camion
WeTruck, le covoiturage par camion

Faire voyager des camions plein de marchandises, c'est le quotidien des transporteurs. Trouver des compagnons de route à leurs chauffeurs, c'est moins courant. Mais WeTruck y croit. Cette jeune start-up se lance dans le covoiturage par camions. En quelques clics sur son site internet, le voyageur donne sa destination et la date de son voyage, WeTruck lui indique alors à quelle heure et où il pourra monter dans un poids lourd pour effectuer son trajet.

Jusqu'au 44 tonnes

Victor Clément, fondateur de WeTruck, est parti d'une idée simple. "Il y a des millions de camions sur les routes, du véhicule utilitaire au 44 tonnes, avec une à deux places libres, rappelle l'entrpreneur. Il y a aussi de nombreuses zones géographiques que les transports en commun ne desservent pas. Les camions eux y passent". L'idée de voyager dans un camion, quand on n'est pas naturellement porté sur l'auto-stop, peut paraître saugrenue. Pour Victor Clément, elle est pleine d'avantages : "Le chauffeur est un professionnel de la route, les camions sont bien entretenus, les horaires précis. Le passager se sent donc en sécurité et en confiance avec le chauffeur".

Revenu complémentaire

Pour le moment, WeTruck est en négociation avec dix transporteurs pour développer son offre dans le grand Ouest de la France. "Le coût sera pour le client inférieur à 10 centimes par kilomètre, précise Victor Clément. Pour les transporteurs, c'est un nouveau revenu qui peut engendrer un coût de revient de 7%. Cela peut surtout améliorer leur image et créer un service public sans débourser un centime". L'assurance du trajet sera supportée par WeTruck.

Convivialité

Comme dans les autres sites de covoiturage, un système de notation permettra aux passagers de noter leur chauffeur. Les chauffeurs renseigneront eux une page d'astuces de voyage, comme un bon restaurant routier. Victor Clément écume les routes dans des 35 tonnes ces derniers mois pour affiner son projet et ne rencontre que des chauffeurs convaincus par son initiative. "Un chauffeur d'une soixantaine d'années m'a récemment dit que son travail de nuit ne lui laissait entendre comme voix humaine que la radio et le GPS. Il est ravi d'accueillir des passagers".

La start-up, repérée par Michelin, est présenté cette semaine à Chengdu (Chine) au Michelin Challenge Bibendum. La version bêta du site WeTruck sera elle lancée en décembre. A terme, Victor Clément espère combiner big data et open data pour élargir son offre de covoiturage par camion au reste de la France et pourquoi pas à l'étranger, comme en Chine.

Pauline Ducamp, à Chengdu

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

3 commentaires

pierron sebastien
20/12/2016 23h06 - pierron sebastien

Dommage que ça a ferme,c était une bonne solution,vue les prix des train et ça va pas de les Ptt village.je suis d origine suédoise et ça marche très bien la bas,mais des début difficile,mais le dommage en France sont trop farouche,dommage.jsuis routier.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Lagrange
28/09/2015 12h12 - Lagrange

Est-il concevable pour ces transporteurs de prendre, en plus d'un passager un peu de bagages qui sont trop peu volumineux pour un déménageur mais trop volumineux pour un véhicule de tourisme ? Merci. Lydo

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Richard Anne
24/09/2015 08h09 - Richard Anne

Bonjour. je trouve cet initiative vraiment génial! Moi qui adore voyager et j'ai aussi mon permis poids lourd.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale