Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Whyd, le "Pinterest de la musique", est français et s'ouvre au grand public

Whyd, un réseau social français de streaming musical, qui permet de collectionner et sauvegarder des titres musicaux depuis des plateformes tierces, a annoncé une levée de fonds de 700 000 dollars et l'ouverture de sa plateforme au grand public.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Whyd, le Pinterest de la musique, est français et s'ouvre au grand public
Whyd, le "Pinterest de la musique", est français et s'ouvre au grand public © capture d'écran - whyd

La start-up française Whyd, une sorte de Pinterest de la musique, dédié à la curation musicale, annonce une levée de fonds de 700 000 dollars - soit un peu plus de 500 000 euros - et l'ouverture de sa plateforme après environ un an de beta test, rapporte Techcrunch.

Collectionner des clips musicaux

Whyd se différencie des autres sites de streaming musical comme Deezer ou Spotify, car il est dédié à la curation musicale et n'offre pas de souscription payante pour accéder à un catalogue. Il permet aux utilisateurs de collectionner et sauvegarder, dans un système similaire au site américain Pinterest, des clips musicaux depuis d'autres plateformes tierces comme YouTube, Dailymotion, Vimeo, Soundclound, etc.

Comment ça marche ? Son bouton "whyd" s'installe sur la barre des marque-pages dans votre navigateur. Ensuite, dès que vous voyez une musique qui vous plaît, depuis votre page Facebook ou en surfant sur le web, il suffit de cliquer sur le bouton pour que le clip s'affiche dans une fenêtre, disponible pour être ajouté. Par contre, seuls les titres hébergés sur certains sites comme YouTube fonctionnent. (Vevo pas encore pour l'instant).

Interrogés par Frenchweb, les co-fondateurs Gilles Poupardin et Jie Meng-Gerard ne se comparent pas à Pinterest, mais à un "Pocket de la musique" : "il y a beaucoup plus de moyens de découvrir de la musique, mais elle est fragmentée sur plusieurs plate-formes", expliquent-ils. Les deux entrepreneurs ont donc voulu permettre de collecter et d'agréger dans un même endroit des morceaux éparpillés, découverts sur d'autres sites, parfois via des amis. Le but est bien sûr de pouvoir rajouter plus de sources, grâce aux API des autres plateformes musicales.

Un réseau social pour mélomanes

L'autre facette du site, c'est celle du réseau social, qui s'appuie sur le partage et un algorithme de recommandation. En s'inscrivant, l'utilisateur choisit des styles de musique qui lui correspondent, et ainsi souscrit automatiquement à des "curateurs", d'autres utilisateurs ayant créé des playlists à son goût.

Le site, auparavant ouvert seulement sur invitation, en beta test depuis novembre 2012, aurait ainsi pu perfectionner son système de recommandation et faire grandir sa communauté de curateurs. Whyd affirme avoir maintenant "des dizaines de milliers" d'utilisateurs, qui auraient partagé environ 500 000 titres musicaux sur la plateforme. La communauté initiale composée de DJs, blogueurs musicaux et autres mélomanes, serait donc prête à se mélanger au grand public. La levée de fonds récente, auprès de deux business angels dont Serge Alleyne, le fondateur de la start-up Tok Tok Tok, devrait servir à créer une application mobile. Whyd a déjà plusieurs concurrents, comme Songdrop ou Ex.fm, ou encore dans un registre un peu différent le français Dessbox qui utilise le catalogue de YouTube pour son réseau social musical.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale