Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wikipedia, victime excédée du droit à l'oubli imposé à Google par l'UE

Alors que les demandes de "droit à l'oubli" se multiplient auprès des moteurs de recherche, la polémique contre cette mesure européenne continue d'enfler avec la prise de parole très ferme du fondateur de Wikipedia, Jimmy Wales.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wikipedia, victime excédée du droit à l'oubli imposé à Google par l'UE
Wikipedia, victime excédée du droit à l'oubli imposé à Google par l'UE © Wertuose - C.C.

Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, a profité du festival Wikimania 2014, qui s'est déroulé à Londres les 6 et 7 août, pour s'élever contre le "droit à l'oubli" imposé aux moteurs de recherche (principalement Google mais également Bing) par l'Union Européenne. Celui-ci permet à toute personne d'effectuer une demande de dé-référencement d'un résultat de recherche au travers d'un formulaire mis en place par les entreprises concernées.

Cette loi est le résultat d'un procès intenté en 2010 contre Google et un journal espagnol par Mario Costeja González, qui estimait qu'un article datant de 1998 sur la vente de sa maison pour couvrir ses dettes lui était trop préjudiciable. Son entrée en application a vu Google recevoir plus de 91 000 demandes de retrait de liens en date du 18 juillet, qui ont résulté en la disparition de plus de 328 000 liens. A noter que seules les versions européennes des pages de Google sont touchées par ces retraits, google.com n'est par exemple pas affecté.

Wales estime que cette loi est fondamentalement immorale, et qu'en permettant à une personne d'en empêcher une autre de communiquer une information, elle porte directement atteinte à l'intégrité de l'Histoire. Le premier retrait d'une page Wikipedia des résultats de recherche de Google a été révélé le 3 août, et la fondation Wikimedia a depuis publié une liste des pages affectées par la cinquantaine de liens concernant Wikipedia qui ont disparu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

anonyme
08/08/2014 14h49 - anonyme

Le droit à l'oubli ? ou plus précisément au déréférencement des moteurs de recherche ? doit être inconditionnel et les libertariens qui sont contre sont en réalité des publicitaires craignant de voir leur manne diminuer. Il n'y a pas de raison pour que l'on puisse demander à être sur "liste rouge" dans l'annuaire téléphonique et pas sur le web.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

jlparm
08/08/2014 09h29 - jlparm

Le fondateur-promoteur du Super-Anonyme Wiki-chose veut nous faire la morale ! Que l'on commence par exiger la fin de l'anonymat sur Wiki-chite.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale