Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Winamp va rejoindre le cimetière du Net

Après plus de quinze ans d'existence, le lecteur multimédia Winamp ne sera plus disponible au téléchargement à partir du 20 décembre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Winamp va rejoindre le cimetière du Net
Winamp va rejoindre le cimetière du Net © Flickr CC - Keng Susumpow

Winamp, symbole de la génération MP3, sera officiellement mort et enterré le 20 décembre prochain. Il sera alors impossible de télécharger le logiciel, mais les versions installées avant cette date pourront continuer à fonctionner.

lecteur personnalisable

Winamp, créé en avril 1997 par Nullsoft, rejoindra Lycos, Caramail, ICQ, MSN ou encore Altavista au paradis des services web disparus. Il était pourtant dans les années 2000 le lecteur musical le plus populaire, porté par l'explosion du MP3, souvent téléchargé de façon illégale sur des sites de peer-to-peer tels que Napster (aujoud'hui reconverti dans le streaming payant). Winamp a su s'imposer sur les ordinateurs du monde entier alors que l'ADSL commençait à apparaître. Le logiciel reposait sur une interface personnalisable (via un système de "skins") et se distinguait par des options innovantes pour l'époque, comme les visualisations psychédéliques. Il permettait à la fois de lire des fichiers hébergés sur l'ordinateur (comme les CD rippés) et des flux de radios en streaming.

de héros à zéro

Le logiciel a été ringardisé par l'apparition d'iTunes et VLC en 2001, puis par l'essor du streaming. AOL, autre ancienne gloire du web, a racheté le studio Nullsoft, qui a conçu le logiciel, en 1999. Mais les créateurs de Winamp ont quitté le navire en 2003 et 2004. Depuis, plus rien, ou presque : le lancement d'une version mobile pour Android en 2010 n'a pas fait grand bruit, et le logiciel a progressivement sombré dans l'oubli. Une leçon d'humilité pour les champions du web d'aujourd'hui.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media