Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wing, filiale d'Alphabet, approche les 100 000 livraisons par drone

Vu ailleurs La société de livraison par drone Wing, propriété d'Alphabet, est sur le point de franchir le cap des 100 000 livraisons effectuées depuis sa création. Présente aux États-Unis, en Australie et en Finlande, elle prévoit de développer son service dans davantage de destinations et tout en peaufinant ses aéronefs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wing, filiale d'Alphabet, approche les 100 000 livraisons par drone
Wing, filiale d'Alphabet, approche les 100 000 livraisons par drone © Wing

Pour ses deux ans de service à Logan en Australie, la société de livraison par drone d'Alphabet, Wing, a annoncé le mercredi 25 août qu'elle prévoit d'atteindre les 100 000 livraisons de clients au cours du week-end.

Disponible aux États-Unis, en Australie et en Finlande, le service indique avoir réalisé 50 000 livraisons par drones au cours des huit derniers mois rien qu'à Logan, une ville australienne d'environ 300 000 habitants située dans la région métropolitaine de Brisbane. Au cours de la première semaine d'août, par exemple, les clients de Logan ont passé 4 500 commandes à travers Wing, soit une toutes les 30 secondes, dévoile la société. 

Dans le détail, Wing "a permis la livraison de plus de 10 000 tasses de café frais et de 1 700 paquets de collations pour rendre les pauses des enfants intéressantes. Nous avons également fait voler plus de 1 200 hot chooks (poulet rôti en Australie) juste à temps pour le dîner", décrit Wing dans un communiqué.
 


De nombreux déploiements prévus
Les drones ont une portée de 15 km, limitée par l'autonomie de leur batterie. Les livraisons concernent donc exclusivement des trajets de courte durée. La principale limite, selon la société, est le poids maximal transporté qui est limité à environ 1,3 kilogramme. Le système n'a eu aucun problème à transporter des objets extrêmement fragiles comme des œufs, indique cependant Wing.

Dans une interview accordée à TechCrunch, le responsable des communications de Wing, Jonathan Bass, a déclaré la société envisage " de lancer de nouveaux services en Australie, en Finlande et aux États-Unis dans les six prochains mois." "Les capacités de la technologie sont probablement en avance sur les autorisations réglementaires pour le moment"a-t-il ajouté.

Devancer le projet d'Amazon
Boostée par la pandémie de Covid-19, Wing a annoncé une augmentation spectaculaire du nombre de clients utilisant son service de livraison par drone depuis le début. "Si l'on combine les vols d'essai et les livraisons, cela représente près d'un demi-million de vols au cours des quatre ou cinq dernières années", a expliqué le responsable. "Nous nous sommes progressivement installés dans des environnements denses et écoutons les attentes des communautés", notamment les préoccupations liées aux niveaux de bruit émis par les drones.

Cette nouvelle intervient alors que le rival de Wing, Prime Air d’Amazon, continue sa campagne de licenciement. Plus de 100 salariés ont été remerciés ou transférés dans d’autres services, selon des sources internes. Au début du mois, Wired a dévoilé de nombreux autres dysfonctionnements faisant planer le doute sur la viabilité du projet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.