Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wittym facilite la communication entre acteurs du bâtiment

Pour accélérer la transformation numérique du secteur du bâtiment, la start-up Wittym a développé une plateforme BIM capable de regrouper les données issues des logiciels utilisés à chaque étape du projet, qui ne communiquent traditionnellement pas entre eux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wittym facilite la communication entre acteurs du bâtiment
Wittym facilite la communication entre acteurs du bâtiment © Wittym

La plateforme Wittym a été conçu pour faciliter l’accès et la compréhension aux données du Building Information Modeling (BIM) dans le secteur du bâtiment. Développée par la start-up du même nom, Wittym centralise la donnée technique pour que chaque acteur du projet puisse s’en saisir et les modifier.

Faire communiquer les différents logiciels
Qu'il s'agisse des caractéristiques des murs, des canalisations avec leur date de construction, les dimensions, les matériaux utilisés… Autant d’informations que les acteurs du bâtiment utilisent, de la conception sur plan à la réalisation concrète. "La difficulté dans le bâtiment, c’est qu’il y a des experts avec leurs logiciels métiers d’un côté et ceux qui ont besoin des données mais qui ne possèdent pas la même connaissance de l’autre", explique James Grivet, business developer qui a rejoint la société Wittym en 2017.

Entre eux, les acteurs de la construction échangent principalement des maquettes numériques et des dessins. Wittym leur apporte en plus la possibilité de les modifier en temps réel et de profiter de descriptifs complémentaires à la partie géométrique. "Actuellement, les logiciels utilisés exportent peu les données et elles sont figées, tandis que Wittym la rend active avec un standard d’échange sur le web en Open BIM."

Une garantie de la donnée
"On constate que les formats ne sont pas maitrisés quand on parle du BIM car il faut répondre au standard américain du logiciel, REVIT notamment. Le format IFC n’est pas exploitable par l’ensemble de la chaîne du bâtiment." De son côté, Stéphane Leroy, économiste de la construction et expert en BIM 5D, s’arrête sur le format.

"Beaucoup de plateformes sur le marché disposent de ce format IFC mais aucune à ma connaissance ne garantit la fiabilité du format et le respect des normes qui lui incombe." Pour ce professionnel du bâtiment, les exportations imposent différents formats et différents réglages sans assurer l’uniformité du résultat. "En tant qu’exploitant de la donnée, nous avons besoin d’avoir une donnée identique. Cela facilitera l’automatisation." Selon lui, un format IFC conforme à l’original va également améliorer les réponses aux appels d’offre pour les entreprises.

Un enjeu pour tout un secteur
Pour Wittym, l’enjeu consiste d’abord à massifier l’usage de la donnée. "Le secteur du bâtiment est en retard. Nous souhaitons être un accélérateur", précise James Grivet. Ensuite, la start-up veut contribuer au déploiement du BIM tant pour les grands groupes que pour les entreprises sous-traitantes.

La plateforme permet également aux différents acteurs de discuter en temps réel du projet en cours. "Nous voyons Wittym comme un lieu d’organisation des écosystèmes." A l’image de Stéphane Leroy, une quarantaine d’utilisateurs, architectes, bureaux d’étude, entreprises générales de la construction, collectivités, bailleurs sociaux… testent la plateforme qui entame progressivement sa commercialisation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.