Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wonder Partner's veut démocratiser la réalité augmentée dans le retail

Spécialiste de la réalité augmentée pour les marques, la société nantaise vient de lancer Augmented Shop. Objectif ? Faciliter l’adoption de cette technologie par les acteurs du retail.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wonder Partner's veut démocratiser la réalité augmentée dans le retail
Patrick Glück et Alexis Thomas, cofondateurs de Wonder Partner’s. © Wonder Partner’s

Près de Nantes, Wonder Partner’s accompagne depuis 2018 les acteurs du retail dans le déploiement de solutions sur-mesure en réalité augmentée. La start-up mise aujourd’hui sur Augmented Shop, une offre clé-en-main, toujours destinée aux marques en vue de leur proposer une expérience client différenciante.

Visualiser les produits à l'échelle 1:1
Cette solution leur permet de proposer des modules de visualisation de leurs produits à l’échelle 1:1 chez leurs clients, et selon le besoin, un dispositif d’essayage virtuel pour les marques de prêt-à-porter ou d’accessoires. "Au-delà de l’effet wahou pour les clients, Augmented Shop est une solution qui facilite les ventes, réduit le taux de retours et augmente l’affectif à la marque", projette Alexis Thomas, cofondateur de Wonder Partner’s avec Patrick Glück, ciblant les acteurs du retail de toutes tailles.

Augmented Shop est déjà utilisé par Carrefour pour la commercialisation de sa gamme de mobilier de jardin et par la Macif pour la promotion de nouveaux gilets airbag pour les motards. Wonder Partner’s évoque d’autres contrats en cours de discussions en France mais aussi à l’international.

Cap sur les Etats-Unis
Avec ce produit, la PME de Nantes entend aussi élargir sa cible de clients. Jusqu’ici, Wonder Partner’s a notamment travaillé pour des enseignes de la grande distribution comme Carrefour, Casino ou Système U, des marques telles que Kinder ou des acteurs de l’automobile comme Renault.

"On est à la veille d’une explosion de la réalité augmentée qui intéresse de plus en plus de secteurs comme le luxe ou l’industrie pharmaceutique", analyse Patrick Glück et Alexis Thomas. Cette dynamique incite les deux entrepreneurs à aborder le marché américain. "Des démarches administratives ont été lancées depuis quelques mois pour y créer une filiale. Elles doivent aboutir début juillet. Dans l’intervalle, nous avons noué un accord avec quatre experts pour engager la prospection commerciale."

Croissance, levée de fonds et recrutements
Wonder Partner’s s’est jusqu’ici développée en fonds propres. L’entrepriuse travaille sur une première levée de fonds d’environ 3 millions d'euros pour accompagner son développement commercial en Europe et aux États-Unis. 50 % de la somme y sera alloué. Le reste viendra renforcer les actions continues de R&D, avec notamment la création d’un laboratoire à Rezé, en périphérie de Nantes.

Rentable dès son premier exercice, la start-up devrait doubler, en termes de commandes, son chiffre d’affaires à 2 millions d'euros sur l’exercice clos en juin. Elle emploie aujourd’hui 30 salariés, dont 10 à Casablanca où un bureau commercial et technique a été ouvert en 2019. "Le Maroc est un pont entre l’Europe et l’Afrique avec des compétences techniques à valeur ajoutée, dans le sillage d’Ubisoft qui y a longtemps été présent", précisent les deux entrepreneurs. Cinq recrutements sont prévus d’ici la rentrée pour renforcer les équipes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.