Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Woowa Brothers perfectionne ses robots pour livrer jusqu'aux portes des appartements d’immeubles

La start-up coréenne Woowa Brothers, propriété de l’Allemand Delivery Hero, a noué plusieurs partenariats technologiques dont l'objectif est de rendre ses robots de livraison capables de livrer en ville jusqu'à la porte des appartements et à l’intérieur de bâtiments sécurisés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Woowa Brothers perfectionne ses robots pour livrer jusqu'aux portes des appartements d’immeubles
Woowa Brothers perfectionne ses robots pour livrer jusqu'aux portes des appartements d’immeubles © Woowa Brothers

La livraison par robot connaît un formidable essor en ces temps de Covid-19. L’une des principales difficultés est néanmoins de répondre aux différentes configurations d’accès aux domiciles des clients, notamment dans les immeubles. Un autre frein provient des codes d’accès nécessaires pour entrer dans certains bâtiments sécurisés.

Woowa Brothers, société sud-coréenne spécialisée dans la livraison de repas et propriété de l’Allemand Delivery Hero, a planché sur la question. Pour ce faire, elle s’est alliée avec l’éditeur de solution réseaux pour la maison HDC I-Controls et Hyundai Elevator, société spécialiste des ascenseurs – deux filiales du groupe sud-coréen Hyundai.

Un système opérationnel en 2021
Ce partenariat technologique, annoncé le 4 novembre, doit permettre de mettre au point un robot capable d’entrer automatiquement dans un bâtiment doté d’un système de sécurité puis, via une connexion aux ascenseurs Hyundai Elevator, de se déplacer au sein des étages d'un bâtiment. Dilly, le robot autonome mis au point par Woowa, a commencé à opérer des livraisons en août dernier à Gwanggyo, dans la ville de Suwon, entre des restaurants et des consommateurs. Pour le moment, le client qui veut récupérer sa commande doit se rendre à l’entrée de son immeuble.

Un service qui n’est donc pas vraiment porte-à-porte, et qui a amené la société, qui détient l’application de commande de repas en ligne Baedal Minjok, à réfléchir à des solutions plus abouties. 

Outre l’amélioration de ce dispositif de livraison à domicile – qui peut notamment être pertinent pour les personnes âgées ou/et à mobilité réduite – la technologie peut également permettre de mutualiser les livraisons au sein d’un même bâtiment. On en voit l’intérêt dans un campus universitaire ou dans des immeubles avec de fortes densités d’appartements, comme on en trouve dans les grandes villes coréennes. Cette avancée technique, testée à Séoul, doit être opérationnelle dès l'année prochaine.

Explosion des commandes de repas à domicile en tant de Covid-19
Woowa Brothers travaille également avec LG sur le développement d’un robot autonome dédié à la livraison de plats dans les restaurants. La start-up fournit la plateforme d’exploitation du service de livraison.

Le marché de la livraison de repas à domicile connaît une croissance sans précédent en Corée du Sud, poussée par le Covid-19 (même si bien maîtrisé dans le pays), l'explosion du télétravail et la baisse de la fréquentation des restaurants. Selon des chiffres de WiseApp, les ventes se sont élevées à 1,05 milliard de dollars en août dernier, en hausse de 28% par rapport au mois précédent. Le marché est détenu par Baedal Minjok, qui revendique 12 millions d’utilisateurs actifs mensuels et 43 millions de commandes chaque mois, et Yogiyo. Tous deux appartiennent à Delivery Hero. 

Cette situation de quasi-monopole a poussé le gouvernement de la province de Gyeonggi, la plus peuplée de Corée du Sud, à lancer une application de livraison de nourriture public-privé, baptisée Delivery Express. Elle vise à proposer aux restaurants des tarifs plus avantageux que les commissions fixées par Woowa, jugées trop élevées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media