Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wyca Robotics présente Elodie, son nouveau robot mobile à navigation autonome

Après des robots mobiles et autonomes d'accueil et d'assistance de clients à distance pour des centres de self-stockage ou en milieux hospitaliers, la start-up toulousaine Wyca Robotics sort Elodie, une plateforme modulaire, mobile et autonome en direction des intégrateurs et prépare une nouvelle levée fonds.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wyca Robotics présente Elodie, son nouveau robot mobile à navigation autonome
Nicolas de Roquette, président et fondateur de la société Wyca Robotics et Patrick Dehlinger, directeur général, présentent Elodie au salon Siane, à Toulouse. © Marina Angel

"Grâce à nos premiers robots mobiles et autonomes d’accueil, nous avons acquis des compétences en navigation autonome indoor autour desquelles nous concentrons aujourd'hui notre stratégie de développement", explique Nicolas de Roquette, président et fondateur de la société Wyca Robotics. "Plutôt que de vendre nos robots aux utilisateurs finaux, nous avons décidé de nous rapprocher des intégrateurs et de leur proposer une nouvelle plate-forme robotique modulaire".

 

Le nouveau produit, baptisé Elodie, vient d'être présenté dans le cadre du salon professionnel Siane, qui se tient à Toulouse du 22 au 24 octobre. La commercialisation démarre. Les premières livraisons sont programmées pour le 1er trimestre 2020. La société table sur une cinquantaine de robots pour la première année.

 

Une vingtaine de robots à son actif

Créée en octobre 2015 à Aucamville, en région toulousaine, Wyca a déjà à son actif une vingtaine de robots produits et déployés en France, mais aussi en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas en Israël et aux USA. Le robot a été initialement développé pour répondre à des problématiques d'accueil et d’assistance physique du client à distance pour la gestion de centres de self-stockage, afin de se libérer de la contrainte d'une présence physique permanente sur des sites ouverts à la clientèle 24h sur 24h.

 

Mais il a progressivement été adapté à d'autres usages, dont la télémédecine, l’accueil et le guidage de patients en cliniques ou les inventaires en GMS. "Les clients nous commandent souvent un ou deux exemplaires pour conduire des phases pilotes beaucoup plus longues que ce que nous avions imaginé au départ", souligne Nicolas de Roquette. Pour accélérer sa croissance, la start-up a donc misé sur sa nouvelle plate-forme modulaire.

 

Un co-développement avec une PME tarnaise

Elodie a fait l'objet d'un programme de co-développement conduit avec le bureau d'étude mécanique Usitech, basée à Brens, dans le Tarn et sa filiale Occion, spécialisée en électronique et automatismes. Le projet collaboratif a bénéficié d'un financement PIA3 (Programme d'investissements d'avenir) de Bpifrance et de la Région Occitanie à hauteur de 100 000 euros.

 

Elodie intègre un système de fixation et des interfaces électriques et informatiques pour accueillir des équipements très divers, en fonction des besoins définis par les intégrateurs et les clients. Il s'ajoute à tous les aspects de robotique autonome et mobile qu'embarque l'appareil, avec caméras 3D et infrarouges, radar optique longue portée, batteries LIPO, base de recharge rapide et automatique, système de connexion (Wifi, 4G, Lora), maintenance préventive...

 

La capacité d’emport, de 150 kg, permet d'accueillir des casiers pour du transport de charges dans des ateliers, des caméras pour réaliser des inventaires, des écrans pour de la télé-présence ou encore des bras robotisés pour de la manutention. "A l'arrivée, nous proposons un système très ouvert qui ne nécessite aucune expertise particulière en robotique", insiste Patrick Dehlinger, le directeur général de Wica Robotics. Certains équipements, inspirés des premiers robots qu'elle a développés, seront proposés sur étagère par la start-up. Les clients ont ainsi le choix d'opter pour la plate-forme et des éléments déjà adaptés à leur besoins ou pour la plateforme seule.

 

Une nouvelle levée de fonds

Pour accompagner la commercialisation d'Elodie à l'international, muscler ses équipes commerciales et marketing, mettre en place de nouveaux partenariats industriels et poursuivre ses projets de R&D, Wyca, qui a déjà levé 350 000 euros en 2017 auprès de business angels, prépare un nouveau tour de table.

 

"Nous cherchons à lever entre 2 et 2,5 millions d'euros, sans doute en deux tranches, dont une première d'au moins 1 million d'euros que nous devions boucler d'ici la fin du 1er trimestre 2020", précise Patrick Dehlinger. La start-up, dont le chiffre d'affaires n'a pas encore franchi le seuil des 500 000 euros, compte passer le cap des 3 millions d'euros d'ici trois ans. Son effectif, actuellement de 7 salariés, devrait être conforté d'une quinzaine d'emplois supplémentaires d'ici 2022.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media