Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Xerox renonce à acquérir HP sur fond de pandémie de Covid-19

Xerox, qui tentait depuis plusieurs mois de prendre le contrôle de HP, a été mis en échec par la pandémie de Covid-19. Malgré les fortes réticences de HP, le constructeur de matériel d’impression en entreprise était parvenu jusqu’ici à avancer progressivement ses pions.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Xerox renonce à acquérir HP sur fond de pandémie de Covid-19
Xerox renonce à acquérir HP sur fond de pandémie de Covid-19 © Xerox

Fin de partie. Xerox a annoncé mardi 31 mars 2020 qu'il renonce à acquérir son compatriote HP. Il avait engagé les tractations en novembre 2019, accusant une fin de non-recevoir. HP estimait alors que l’offre à 33 milliards de dollars sous-estimait "significativement" sa valeur réelle, se disant néanmoins prêt à étudier les opportunités. C’est à un changement de braquet que l’on a affaire cette semaine, puisque Xerox se dit par communiqué "déçu" que "la crise sanitaire [autour du Covid-19] et ses conséquences macroéconomiques aient créé un environnement qui n’est plus propice" à cette acquisition.

XEROX FAIT LES FRAIS DU COVID-19

Peu de temps après avoir reçu l’offre formelle de Xerox, HP n’a pas caché ses doutes quant à la capacité de ce dernier à réussir l’intégration d’une entreprise plus grosse que lui. Cela n’a pas découragé le constructeur américain d'imprimantes d'entreprise, qui a été jusqu’à relever son offre de 7 milliards de dollars et à sécuriser 24 milliards auprès de banques. La société, basée dans le Connecticut, a parallèlement pu obtenir des sièges au sein du conseil d’administration de HP. De quoi lui permettre de lancer, au début du mois de mars 2020, une offre publique d’achat (OPA).

Mais la pandémie de Covid-19 a finalement eu raison de cette manœuvre… et une baisse de régime a été constatée chez Xerox dès la mi-mars. "Afin de réduire la propagation et l'impact du virus, nous reportons la publication de présentations supplémentaires, les entretiens avec les médias et les réunions avec les actionnaires de HP", indiquait alors la firme. Une nouvelle accueillie avec soulagement chez ce dernier qui, dans une lettre à ses actionnaires, avait répliqué que "dans les circonstances actuelles, consacrer une attention et des ressources précieuses à un dialogue sur cette transaction complexe pourrait être désastreux pour HP et son écosystème".

Depuis qu’il se montre intéressé par HP, Xerox n’a pourtant eu de cesse de souligner les "importantes complémentarités" entre les activités des deux sociétés. Et il ne semble pas écarter définitivement l’idée de revisiter cette opportunité à l’avenir. HP n’est pas seulement le deuxième fabricant de PC, c’est aussi le premier constructeur d’imprimantes au monde.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media