Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Xiaomi, du Made in China au "Make in India"

Le nouveau smartphone du chinois Xiaomi destiné au marché indien, le Redmi 2 Prime, sera produit sur place, a confirmé le vice-président de l’entreprise ce 10 août.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Xiaomi, du Made in China au Make in India
Xiaomi, du Made in China au "Make in India" © Xiaomi

La fabrication des premiers smartphones Xiaomi Made in India a débuté, annonce ce 10 août le vice-président de l’entreprise Hugo Barra, cité par le Wall Street Journal. Jusqu’à présent, l’entreprise ne faisait fabriquer ses smartphones low-cost qu’en Chine, son principal marché. Pour mieux percer à l’international, elle fait désormais évoluer son modèle de production. Xiaomi fait assembler depuis peu des téléphones au Brésil et donc en Inde, via un partenariat avec le taiwanais Foxconn. Celui-ci vient d’ailleurs annoncer un investissement de 5 milliards de dollars pour construire une usine et un centre de R&D dans l’ouest du pays. 

 

incitations fiscales

 

Xiaomi voit plusieurs avantages à faire fabriquer ses produits directement sur le marché visé : l’entreprise bénéficiera d’exonérations fiscales et sera capable de produire à la demande, au plus près des consommateurs, afin de livrer plus rapidement, réduire ses stocks et donc ses coûts. C’est ce modèle, basé sur le lien direct avec le client, sans intermédiaire (par le biais d’un site mobile de vente en ligne) qui a fait le succès de Xiaomi dans son pays d’origine, et que la marque tente de répliquer en Inde.

 

La marque veut soutenir son taux de croissance à deux chiffres en se développant à l’étranger, alors qu'apparaissent les premiers signes d’essouflement du marché chinois des mobiles.

 

C'est  un bon signal pour l'Inde qui tente de convaincre les grands groupes étrangers de venir fabriquer leurs produits sur ses terres. L'opération, baptisée "Make in India", connaît un certain succès : avant Xiaomi, Huawei avait lui aussi annoncé des investissements importants dans le pays. Il faut dire que le marché indien des smartphones devrait croire de 40% par an dans les cinq prochaines années, selon les données du cabinet de conseil IDC...

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media