Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Xiaomi prévoit de tester 140 véhicules autonomes en Chine

Xiaomi a dévoilé l'état d'avancement de son projet de véhicule autonome. Le fabricant chinois poursuit ses acquisitions dans ce domaine afin de parvenir à développer lui-même l'ensemble des composants. Xiaomi a révélé vouloir tester 140 véhicules autonomes sur les routes de Chine.    
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Xiaomi prévoit de tester 140 véhicules autonomes en Chine
Xiaomi prévoit de tester 140 véhicules autonomes en Chine © 2d0c4 XIAOMI

Xiaomi accélère dans la conduite autonome. Le fabricant d'électronique a annoncé le 11 août 2022 vouloir mettre sur les routes 140 véhicules autonomes afin de tester sa technologie lors de sa première phase de développement, même s'il n'a pas précisé à quel horizon. Xiaomi prévoit d'investir un total de 3,3 milliards de RMB (environ 475 millions d'euros) dans cette première phase de R&D.
 

De nombreuses acquisitions

Xiaomi a fait un premier point depuis l'annonce de son entrée dans le secteur du véhicule électrique intelligent. Le fabricant, connu en Europe pour ses smartphones, a annoncé en mars 2021 vouloir commercialiser des véhicules électriques intelligents... comme de nombreuses autres sociétés chinoises qui cherchent à concurrencer Tesla et séduire le marché chinois. Pour se différencier, Xiaomi et ses concurrents se lancent dans le développement de systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) et de conduite autonome.

Partant de zéro, pour l'aider dans ses développements et raccourcir son délai de commercialisation, Xiaomi a décidé de racheter des start-up. Par exemple, il s'est emparé de Deepmotion à l'été 2021 et de Shendong Technology. Cela lui permet à la fois d'améliorer son expertise technologique, et renforcer son vivier de talents et ses capacités industrielles. Aujourd'hui Xiaomi dispose d'une importante équipe de R&D composée de plus de 500 personnes et prévoit d'avoir plus de 600 personnes d'ici la fin de l'année.
 

 

De nombreux concurrents

Il est essentiel que Xiaomi s'entoure des bonnes personnes en sachant qu'il veut développer l'ensemble des composants : les logiciels, les capteurs, la perception de l'environnement et le positionnement du véhicule, les solutions pour analyser de grandes quantités de données, etc. Xiaomi assure que cette approcher permet "d'itérer rapidement les algorithmes de conduite autonome en fonction des besoins des utilisateurs."

L'entreprise assure que son système de conduite autonome est dès aujourd'hui capable de gérer tout un ensemble de scénarios. Xiaomi souhaite également proposer une solution de parking intelligent : de la réservation au stationnement autonome et à la recharge du véhicule. Toutefois, elle est loin d'être la seule entreprise technologique visant ce secteur. Baidu a pris pas mal d'avance côté conduite autonome puisque l'entreprise vient de décrocher une licence lui permettant de faire payer des courses à bord de ses robots taxis sans chauffeur de sécurité. Didi, Alibaba et de nombreuses start-up cherchent également à mettre au point la technologie de conduite autonome qui sera commercialisée à grande échelle.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.